Club de Jeux de rôle situé à Noisy-le-Roi
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 3 Juin 2007 - 0:45

"Pour tuer qqn vaut il mieux le frapper à coup de poing ou à coup de batte de base ball ?"

Deux choses vous coutent très cher :
- l'oubli de points de chance & de l'energie du desespoir
- votre choix stratégique : considérer qu'il vaut mieux se battre à main nue car on est meilleur qu'armé d'un baton que l'on manie mal, qu'auriez vous fait à la place de vos personnages auriez vous franchement délaissé vos batte de base ball pour affronter les rotweiler à main nue ?!!? très franchement j'en doute Laughing

Reportez vous au chapitre concernant les blessures de mon premier post de ce topic... je vous invite encore une fois à le lire (ce post), il regorge d'informations qui eviteront demain la déroute d'aujourd'hui (enfin je l'espère).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 3 Juin 2007 - 3:07

"Il faut savoir risquer la peur comme on risque la mort, le vrai courage est dans ce risque."

Georges Bernanos
Revenir en haut Aller en bas
Xav
Grand Ancien
avatar

Nombre de messages : 4153
Localisation : Je suis d'ailleurs
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 3 Juin 2007 - 16:44

Personnellement j'ai lâché le bout de bois parce que mes chances de toucher était nettement améliorées, je comptais sur la réusite particulière à répétition et c'est vrai que l'oublie de point de chance sur la première bléssure à la gorge me coûte hyper cher.
Suis dègu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 3 Juin 2007 - 17:27

A vrai dire, je ne suis pas sur que l'on soit mort.

Pour ce qui est de mon bout de bois, bah il a été avalé par un de ces chiens. Et comme j'étais sensé être assez balez, bah je me suis dit qu'une bonne série de kicks dans la truff à un de ces rotweiler de combat piqué aux hormones devait suffir. grâve erreur... blackeye
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 4 Juin 2007 - 15:40

La session se termine comme cela :

"Vous vous reveillez en sursaut à grand renforts d'éclaboussures. Certains d'entres vous boirons peut etre même la tasse. Vous êtes au milieu de termes, visiblement en train de prendre un bain.
Pour ceux qui s'en souvienne encore ce lieu correspond tout à fait au souvenir que vous a laissé le rêve que vous avez fait en quittant le village de Sdarik.
Les motifs felins omniprésent dans les termes vous laisse supposer que vous êtes toujours dans l'Eternel Boldzarie.
Par contre vous n'avez aucun souvenir ce que vous faites ici et comment vous y êtes arrivé...autant de question laissées sans réponse jusqu'à la prochaine session..."


Dernière édition par le Jeu 14 Juin 2007 - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5838
Age : 28
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mar 12 Juin 2007 - 22:16

Bon aller, je balance le résumé de la dernière session.

Après avoir été chassés du village grâce à Eophène, notre petite compagnie s'est remise en route pour le prochain village. Selon la carte, nous devrions y être à la tombée de la nuit.
En chemin, nous nous appercevons que Eophène semble avoir comme oublié les récents évènements... il trouve d'ailleurs une petite statuette de chien dans son sac, qu'il jète par dessus son épaule.

La nuit arrive, et toujours aucun village en vue. La carte n'est donc vraiment pas fiable. Nous décidons de monter un camp pour la nuit.

Le lendemain matin, nous nous remettons en route. Quelques heures plus tard, nous distinguons enfin un village entouré par ses cultures.

Il s'agit d'un hameaux plus grand que les deux autres, mais qui ne trahi tout de même pas les bonnes vieilles traditions boldzars. Nous apprenons rapidement qu'un marriage sera célébré demain. Un étrange jeu sera d'ailleurs organiser. Bien entendu, nous comptons bien y participer.

En attendant, nous allons nous goinfrer dans une auberge puis nous partons faire quelques emplettes. Nous sommes rapidement remarqués puisque nous désirons nous procurer des armes et un arc. Un Chat viendra d'ailleurs nous en tenir quelques mots.

La journée se termine relativement bien et nous passons la nuit dans l'auberge.

Le lendemain, nous allons nous inscrire pour le grand jeu du jour. Il s'agit de retrouver le plus rapidement possible la belle jeune (ou pas) femme blodzar qui a le même numéro que nous, puis de franchir la ligne d'arrivée, tout ça le plus rapidement possible. Nous avons une main attachée derrière le dos et les yeux bandés.

Le jeu débute et d'innombrables voix envahissent l'endroit. Chacun cri son numéro pour tenter de repérer son équipière. Bien sûr, l'endroit est parsemé de pièges destinés à nous faire trébucher.
Mais d'un seul coup des aboiements et des cris viennent perturber la partie. Trois énormes chiens sont en train de sauter sur les joueurs pour leur arracher un bout de mollet. Nous enlevons nos bandeaux et tentons de détacher nos liens pour nous battre et sauver quelques pauvres boldzards des griffes des bêtes. Malheureusement le combat tournera au désastre car nous serons tous un à un mangés par les chiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mer 13 Juin 2007 - 12:49

U'r LOOOOOOOOOOOSEEEEEEEErrrrrrrrrrrrsss!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mer 13 Juin 2007 - 20:17

تلخيص جيد

En fait y'avait plus de trois gros molloses, mais y'en avait trois qui nous ont fait face dans le partère de pelouse.

Sinon je crois que le Chat devait s'appeller Millos
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5838
Age : 28
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mer 13 Juin 2007 - 23:16

Heu, il me semble bien qu'il n'y en avait que trois et qu'on les a retenu le temps que les villageois s'enfuient (enfin... ça c'est la version héroïque...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 14 Juin 2007 - 1:07

mais non ptit mouk.... , ils étaient des milliers, et n'écoutant que notre bravoure on a décidé de se sacrifier pour sauver le village.
Comme par exemple Tartoss qui est partit en courant pour sauver une pauvre villageois attaquer par dix molosses ! quel courage !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 17 Juin 2007 - 18:09

alors hier sir keske vous avez fai ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 17 Juin 2007 - 20:53

Les protagonistes de Chandrapore :

Nash Sang Noir & son péroquet Aubergine. Corsaire au service du prince Ibtarid le XIXième Prince de Chandrapore & de Selikhante, commandeur des hauts rêvants, capitaine de la Brise Lame
Ibniz le XVième Prince de Chandrapore & de Selikhante, commandeur des hauts rêvants, aurait dévoré le coeur de son épouse adultère il y a de cela 5 siècles
Dame Octaryne, une élégante voeuve d'une riche armateur.
Maître Porphyre, parfumeur célèbre pour son N°7 à base d'Oniroses.
Algorifmus, voyageur ayant vendu des Oniroses au parfumeur il y a 7 ans.
Le sage Panfrène...

Les quartiers que vous avez pu traverser :

Le marché au toison : gigantesque marché aux esclaves
Impérimont : colline de petites rue pavées sentant la vieille pierre chauffée par le soleil, abrite le palais princier.
Florimont : quartier résidentiel aux demeures espacées, souvent bordées d'un petit jardin, où se trouve l'Auberge du vent qui se lève
Le parc des Colombelles.
Le pont au sec et le soukh qui se tient sous ses arches, où se trouve le l'auberge du cheval chaud & l'échoppe de maitre porphyre
Le cliquetis...
Parchemont quartier où réside le sage Panfrène.
Le port, où est amarée la Brise Lame, sur le troisième ponton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 18 Juin 2007 - 22:32

allez les guys, on se déchire pour un petit CR Wink
Revenir en haut Aller en bas
Xav
Grand Ancien
avatar

Nombre de messages : 4153
Localisation : Je suis d'ailleurs
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mer 20 Juin 2007 - 2:43

Ok ... j'avais des blèms sur le forum pour poster des trucs mais c résolu.

Je Cr.

--> De retour parmis les viviants, dans des termes. Nos balafres toujours là, mais cicatrisées. Viviant la mémoire encore vive, mais avec quelques élements incompréhensible. Un retour dans le passé. Au moment où le capitaine nash nous avait rendu notre libertée ( avions nu vécu ce passage). On lui aurait sauvé la vie alors que son crakan (lol) avait été pris dans un tourbillon. Le nash est l'archétype du bon pirate : péroquet, oeil en moins, voix de oufzor. Nash nous a payer d'avance un nuit dans une auberge très classe. On y mange, on y fume, puis on part en ville. Promenade et achat en tout genre. Elessar se livre à une petite fuite encore une fois, une sorte de tentative de vole ratée...une envie soudaine de perdre son perso dans cette charmante ville où , sur le marché au esclave les bon à rien se font couper les mains, épaules, tout ce qui se vend peut etre coupé.
Le soir repas, puis chicha dans le parc.
La nuit rêve étrange, une odeur, un parfum nous reviens en mémoire. Elessar et Eophène en sont sur, ils l'ont déjà senti la veille. Cette odeur, c'est la clèf de notre mémoire perdu recemment. Il faut ressentir ce parfum pour recrer les connexions vers le passé. C'est sur, ça en devient une obsession dès le reveil. Certains partent en ville, sur les pas du trajet de la veille, d'autre parte à la pêche aux informations.
Tous on se retrouve chez un vendeur de parfum, qui est le créateur de la senteur. Le bougre n'a fait que de diluer les essence d'une rose ..; Un graal pour lui. Et du coup son N°7, trop dillué, n'est plus identique à la senteur que nous cherchons.
A couronne rendez vous sur le ponton 3 pour y retrouver Nash. Il possède es cartes des cotes... apparement la Smoldurée ne seraient pas .."très" loin.

a completer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 24 Juin 2007 - 1:31

attribution des points d'interpretation pour les deux dernières sessions (1 à 5 par session) :

Elessar : 3 + 3 = 6 pts (bon role play, interpretation des queues)
Mathias : 3 + 2 = 5 pts (bon rôle play mais qqes digressions hors jeu)
Eophène : 2 + 2 = 4 pts (rôle play ok)
Tartoss : 2 + 1 = 3 pts (rôle play ok, pas d'interpretation des queues)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 24 Juin 2007 - 4:39

Hé hop un debref’ tout chaud… (23/06/07)


Retour au port, où est amarré la Brise Lame (un navire à voile et avec plusieurs rangs de rames) toujours sur le troisième ponton. Des matelots sales, mal rasés, la plupart aux cheveux longs, gras et au teint mat sont en train de s’afférer sur le pont du navire. A notre arrivé l’un d’eux nous interpelle nous demandant si nous venons pour livrer des fleurs.
Apparemment il s’appellerait Larchard. Il nous invite à monter à bord lorsque nous lui disons que nous venons rencontrer son capitaine.

On remarque sur le pont du navire la présence d'une multitudes de tiges et de fleurs piétinées. Le capitaine Nash Sang Noir nous invite d’un grand geste amical à venir le rejoindre. Lorsque nous le questionnons, sur la présence d’autant de fleurs, il se défend d'en faire un quelconque commerce. Nous sommes sensibles depuis notre rêve commun et la connaissance de cette « Onirose » a la présence de tous type de fleurs. Selon lui, ce type de marchandise ne serait pas assez rentable. Il prétend avoir pour sa part, déjà « soulager » un navire de sa cargaison d’huiles.

Bizarrement certaines fleurs ressemble étrangement à la description de ce qui nous a été fait de l’Onirose, à savoir des roses violettes (ces fleurs n’en sont pas, elles n'en n'ont pas du tout l’odeur). Par précautions Mathias en rammase une et la range dans sa poche.
En rentrant dans sa cabine, on constate aussi la présence d'autant de fleurs jonchant le sol. Le capitaine nous dit être à la recherche d’une fleur… (tient…tient…)
Lorsque Eophène lui lance crûment le nom « d’Onirose », Nash parait interloqué. En effet nous apprenons que celui-ci a fait le même rêve que nous !!!!!
Mathias en retrait se fait questionner par Nash, il gaffe alors et le renseigne sur le lieu d’où son originaire les Oniroses, à savoir « Blossom ». Nash sourit.
Tartoss commence à perdre son sang froid, il n’apprécie pas la divulgation de ces informations sans contrepartie.
Nash nous propose, alors de nous laisser discuter entre nous et quitte la cabine… Eophène méfiant, le surprend à écouter à la porte.
Nash prétend ne pas être intéressé par l’argent, son seul souhait (selon lui) ne serait que de pouvoir contempler l’Onirose et avoir la possibilité de respirer son parfum. Quoiqu’il en soit en apprenant par Elessar la somme que nous propose le marchand pour chaque tige (Une pièce d’or !) Nash ne peut s’empêcher d'exprimer un certain intéressement.
Tartoss fulmine.

EDIT de P'tit Mouk : Calomnie !!! C'est pas moi qui ai dit le prix.

Etant venu à la base, pour voir sa carte maritime, le capitaine accepte gracieusement de nous la montrer. Tartoss recopie la carte (On n'y voit aucun nom connu).

Quelques minutes plus tard, nous décidons de repartir en ville, afin de se procurer une carte terrestre, mais aussi d’aller voir certaines personnes. Nash intéressé utilise tous ces dons de filou… pardon de négociateur pour s’incruster au groupe. Il nous accompagne dans la ville. On se rend en premier lieu, dans le quartier de Parchemont.
C’est un quartier composé de belles demeures (bien que moins éclatantes qu’à Florimont), mais aussi de nombreuses échoppes. Celles-ci vendant plus particulièrement des articles ayant trait à l’écrit ou à ses supports. Ainsi pas mal, d’artisans, vendeurs de papier de lin ou autres, ainsi que d'encres, de pigeons voyageurs... y ont boutique sur rue.
Après avoir demander des renseignements à certains d’entre eux, on apprend ce que l'on cherchait à savoir: l’emplacement de la demeure du sage Panfrène (Il paraîtrait qu’on ne pourrait pas la manquer…)

En effet c’est une maison bien que modeste, entourée d’un jardin flamboyant et sans comparaison aux autres environnants. L’absence de sonnette, nous pousse a rentrer après avoir passer un portail en bois. Apparemment personne n’est là, du moins personne ne répond. En faisant le tour de la propriété on le découvre un viellard en train de jardiner accroupit. Panfrène est un viel homme de 80 ans, passionné par les plantes.
Nous nous présentons à lui. Le vieil homme ne peut s’empêcher de divaguer sur son amour des fleurs et tout particuliérement des roses. Quand on lui parle de l’Onirose, il prend une mine de dégoût et prétend ne pas apprécier cette fleur, qu’il dit, avoir un parfum trop entêtant, trop envahissant. Son cœur va plutôt pour une jolie rose jaune au parfum de vanille.
Elessar tente, alors de s’éclipser pour jeter un coup d’œil a la maison, mais il se fait rappeler a l’ordre par Eophène et Tartoss.
Elessar fini par renter en douce dans la maison. Il se met en quête de la bibliothèque ou de toutes autres sources de renseignement sur l’Onirose, il ne trouve dans la maison (remplie de plantes, de pots de toute sortes, des traités sur la botanique et de boutures ou bulbes enroulés dans des feuilles de parchemins) rien de probant.
En nous entendant arriver, il se précipte pour se cacher dans le cagibie. IL nous rejoindra quelques minutes après, sous le regard amusé de Nash.

Après que nous ayons insisté, Panfrène, nous parle d’un autre livre, un traité, connu sous le nom de « traité de Patalographie de Zamilus ». Il est dit dans ce livre que l’Onirose, aussi appelée « caprice du dragon » ne fleurirait que lors du « 7ème degré du paradoxe boréale en conjonction avec le dernier degré d’amplitude de l’étoile de Narcisse » (à savoir d’après les calculs de Tartoss, le 14ème jour du mois du dragon).

Or actuellement, nous sommes le 22 couronne, ils nous restent donc moins d’un mois avant sa floraison (de plus celle-ci n’a lieu, toujours selon les calculs de Tartoss, qu’une fois tous les 7 ans !).

Cherchant dans sa mémoire quelque peu hasardeuse (après nous avoir demandé de nous présenté pour la troisième fois…) Panfrène, nous parle du passage d’un autre livre (dissimulé dans son bric à brac, sous un sac de terreau), celui-ci est un recueil de chansons d’un certain Valdemar ( aussi appelé le « bien jambu »), parlant de Blossom. Dans cet extrait tiré du recueil « le lait de Vonom », on apprend que Blossom ne serait pas loin de Turrespss, non loin de Castagne.
Le vieux sage accepte de nous dessiner une carte de cette région après que l’on ait insisté, en échange il nous demande d’aller lui chercher des pensées blanches.

On se rend au Zouk où est vendu une multitude de fleurs de toute la région.
Elessar profite de l’occasion pour chaparder une bourse à un passant. Tartoss achète deux douzaines des fleurs recherchées.
Pendant ce temps Eophène interroge un coutelier, marchand itinérant. Celui-ci cherche à se renseigner sur des cartes de la région.
Finalement, il trouvera un cartographe qui acceptera de lui faire la carte demandé pour une somme coquette (c’est du moins ce qu’il n’oublie pas de nous rappeler) Cette carte indique notamment la ville de Turrespss.

De retour chez Panfrène, on lui remet les fleurs, satisfait, il nous offre comme convenu une carte de la région qu’il vient juste de dessiner. Entre les deux cartes en notre possession, il s’avère qu’il y a quelques différences notables, surtout concernant l’échelle des distances entre certaines villes. Eophène se charge d’interroger un marchand concernant ces incohérences. Bien que cela n’ait pas de rapport direct, on apprend l’existence d’une auberge nommée « Le Talus » qui serait un des seules sur la route de Malory. Détail toujours bon à savoir pour les prévisions de notre futur voyage.

Elessar part rapiner (une activité qu’il à l’air de prendre très au sérieux, au grand désarrois de Mathias).

A ce moment, on entend une clameur venant d’un peu plus haut, un vrai raffut. Les commerçants de l’arche du Pont au sec se mettent à plier bagages dans la plus folle précipitation. En effet il est interdit de vendre sous les arches du pont, plus précisément d'encombrer le passage des arches (des suites d’une ancienne loi). La garde bourgeoise (composé de millier d’hommes en opposition aux gardes royaux composé de seulement quelques 300 hommes) entend bien la faire respecter. Dans la cohue certains d’entre nous sont bousculés. Mathias percute une arche du pont suite à un mouvement de foule, tandis qu’Elessar ne peut éviter le seau d’un artisan, qu’il le frappe très violemment au visage. Elessar s’écroule sur le coup.
Eophène et Tartoss tentent, alors, de se porter à son secours et commmence à le saisir afin de le relever. La foule finie par se disperser.
Les gardes continuent de saccager avec brutalité les derniers restes des échoppes. On se rend compte, alors que Nash n’est plus là…
Il est en fait, en train de discuter avec un des gardes au service de la puissante guilde bourgeoise. Mathias le reconduit (après avoir montrer tout son dédain pour les méthodes employées par cette "garde") et le précipite dans une ruelle. La ruelle en question est celle où le groupe est partit s’abriter. Apparemment Nash entretenait ses relations...

Elessar saigne abondamment du nez, il est soigné par Tartoss. Un pansement de fortune sur le visage, il part s’acheter des flèches (elles s’avèrent être chères, très chères)… bizarrement il ne peut s’empêcher de s’intéressé aux fléaux ??!! , qui a priori sont des armes bien trop chère pour lui mais aussi bien trop lourdes…

On fini par revenir au bateau, le capitaine ne peut pas s’empêcher, alors de nous montrer les traces de ventouses qu’aurait laissé le fameux « Kraken » sur la coque de son navire… pourquoi… à cause d’un paris entre Eophène, Elessar et Tartoss (Mathias n’était pas intéressé par ce type de jeu). Les perdant (nous) payons a contre cœur.

On se met, alors à entreprendre les préparatifs de notre expédition à la quête de l’Onirose (et des pièces d’or qu’elle nous rapporterons).
A ce moment Tartoss parait avoir une absence, alors qu’il fixe le pendentif d’Elessar (un magnifique pendentif d’or sertie d’une pierre précieuse). Il vient à nous dire que celui-ci n’est absolument pas magique.
Dès lors Elessar est poussé par ses camardes à aller le vendre afin d’en tirer un bon prix. Mathias et Nash partent acheter de la nourriture et une mule (Nash participe de bon coeur aux frais), pendant qu’Elessar fait le tour des joailleries de la ville.
L’achat d’un âne est devenu une nécessité pour permettre le transport d’une certaine quantité d’eau et de nourriture nécessaire à ce périple très incertain.

Parallèlement Tartoss et Eophène se rendent à l'échoppe de maître Porphyre, pour se renseigner sur les conditions de transport des Oniroses et sur leur éventuel conditionnement. De ce qu'ils apprennent de Porphyre, il faudrait les conserver aux frais (… précaution difficile par la chaleur qu’il règne dans la région…), il y aurait bien une autre solution qui consisterai à distiller sur place les précieuses fleurs, afin d’en tirer une essence plus facilement transportable. Malheureusement cette dernière solution nécessite les connaissances de toute une vie d’artisan parfumeur… On trouve l’idée de ramener un (ou plusieurs) plan(s) en terre de notre rose.

Tartoss se fait rembourser en partie la chambre qu'il avait prise, suite à l’invitation de Nash, de dormir sur la Brise Lame.

On se retrouve quelques heures plus tard sur le port. Les questions de l’intendance et des provisions ne sont pas réglées. Il s’en suit une vive discussion (bon disons plutôt une grosse engueulade) chaqu'un n’étant pas d'accord sur les priorités d’achat de l’expédition.
Finalement il faudra acheter un second âne (bien qu’il faudra l’abreuver aussi…). Elessar se décide enfin à nous confier une part de l’argent qu’il a obtenu en vendant son précieux pendentif, non sans difficultés

En plus des bêtes, on s’accorde sur l’achat de 23 outres d’eau (très précisément) et de plusieurs miches de pain et de jambons (en autres…).
Les provisions sont calculées au plus juste. L’eau et la nourriture apparaissent dès lors comme des denrées qu’il faudra rationner.
On fini par compléter nos paquetages. Mathias achète deux cannes à pêches (ouais je sais… en s’en fou…. mais bon) Elessar craque pour un bel arc ouvragé de deux dragons entremêlés et pour quelques flèches (tout comme Eophène).

Ps: je vais faire gaffe pour les disgressions, n'hésite pas à me le rappeller si tu en ressens le besoin Wink

Ps2: J'éditerais le message si il y a des erreurs sur les noms propres.

Ps3: Adriana t trop belle !!!

Ps4: please, pas d'édit dans ts les sens de la pars des modos. Confused ... Wink


Dernière édition par le Dim 24 Juin 2007 - 16:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 24 Juin 2007 - 12:58

Au passage, une illustration de mon perso, Mathias et de son épée.

ci mer Phil pour l'édit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 28 Juin 2007 - 0:11

J'ai deux ou trois trucs à proposer:

-faudrait kon se procure des pots (cé plus facile pour mettre les plantes)
-peut être une sorte de voile (genre en lin -> c'est moins cher) pour protéger les plans de la lumière du soleil.
-une petite pelle ou un instrumment pour creuser la terre.

Si vous avez d'autres idées...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 28 Juin 2007 - 1:11

Faut qu'on arrive avant la floraison aussi, parce même non coupées les fleurs vont pas vivre éternellement. Surtout que j'ai oublié de vous dire, mais l'alignement ne se produit pas tous les ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 1 Juil 2007 - 17:09

Session du 29/06/07

En fin d’après midi, Elessar profite du temps libre pour faire emplettes, il achète un savon parfumé à l’huile d’olive et des poudres de différentes couleurs aux senteurs exotiques.
Tartoss, Nash et Mathias se mettent à charger « boiteux » l’un des deux âne. L’idée de se procurer des pots afin de transporter les plans de roses est avancée, finalement elle sera abandonnée. On se dit qu’on verra bien sur place, en effet Nash fait remarqué amusé que l’on ne connaît pas réellement la taille d’un rosier d’Onirose… Ainsi on décide de s’équiper pour s’adapter à toutes les éventualités.
Tartoss propose l’idée de récupérer des cagettes dans lesquels on placerait les rosiers, afin de les faire tirer par les mules.
Finalement on part acheter un marteau, des clous, ainsi qu’une pelle. Elessar et Mathias entreprennent un marchandage, non sans un succès phénoménal. Ce type de fournitures s’avèrent être très cher, d’où l’utilité d’une éventuelle négociation. Les principaux achats ayant été fait dans les heures précédentes de l’après-midi, on retourne au Brise Lame, comme il en était convenu pour y passer la nuit. On apercoit la proue du bateau : ce serait d’après son capitaine, la représentation du terrifiant « Cachalork » monstre marin mi-cétacé mi-ork, portant sur le front une grande corne.

Une fois arrivé sur le pont et après avoir jeté au moment d’embarquer, un sol à la mer (destiné à combattre le mauvais destin), le capitane nous demande aussitôt de nettoyer le pont. Avant même que nous puissions prendre nos aises. Il nous ordonne de nous joindre à son équipage pour finir de débarrasser les fleurs restantes, mais surtout afin d’astiquer les planches du pont. (Reno vient, alors, juste de prendre la parole... tient.. tient… Reno est désormais le capitaine Nash !!). Le capitaine du fier bateau entreprend de nous aider et de mettre la main à la patte tout autant que le reste de son équipage. Tartoss refuse de faire les taches d’entretient auquel tout l’équipage s’affère. Mathias un peu surprit sur le coup, part s’occuper des deux bêtes quelque peu nerveuses.

La nuit tombant, nous partons nous coucher.

Au petit matin, la ville resplendit sous la lumière de son grand palais, les odeurs d’épices viennent aussitôt nous chatouiller les narines, le grondement et les cris du marché aux esclaves commence à s’élever dans l’air sec, bientôt un grand nombre de bateaux de pêche viennent s’amarrer au port, afin d’y décharger leur cargaison fraîchement péché.
Sur le pont Eophène et un autre marin, ne peuvent s’empêcher de divaguer sur l’éventuelle rencontre et affrontement entre un Cachalork et le mythique Kraken, assurément ce sera un combat de toute beauté.
Nash décent le pavillon du navire au motif de la terrifiant créature. A ce moment la garde bourgeois passe par le port, Nash ne peut s’empêcher de saluer le capitaine de celle-ci et de l’interpeller.
Au matin, après s’être occupé des bêtes une dernière fois, on débarque sur le ponton pour le départ. Nous saluons les membres de l’équipage.
Afin de regagner la route vers Malory, nous traverserons le quartier du « Cliquetis », bien représenté par son nom. En effet il émane de toute part des tintements et des bruits du travail du métal. C’est le quartier des forgeons et des armuriers.

Une fois que nous avons regagné la route, nous constatons la présence d’un certain nombre de voyageurs, il y a des bergers, des vachers avec leur troupeau, des chevaux amenés afin de nourrir la ville et enfin des marchands ambulants et autres voyageurs de toutes sortes. La route que nous commençons à suivre et une route pavée, bordée de balises, symbolisé par des pierres blanche. Autour de nous s’étend un paysage de colline où il règne une odeur de garigue, la terre y est desséchée.

Au deuxième jour de marche, nous nous arrêtons dans un hameau agricole. C’est l’occasion de reconstituer nos provisions aussi bien de nourriture, que d’eau, mais aussi de refaire notre stock de foin. Tartoss part se renseigner auprès d’un habitant (un paysan analphabète) sur la distance qu'il nous resterait à parcourir. Il montre notre carte à l’homme, celui-ci nous indique, alors, assez approximativement l’endroit ou nous devons nous trouver. Nous sommes bien à plus d’une journée de marche de Malory.
Curieusement Nash, commence à parler à certains habitants du village de connaissances communes, de vieux souvenirs…
Les habitants du hameau acceptent de nous héberger pour la nuit et de nous nourrir, en échange de notre force de travail dans les champs et pour que nous nous occupions de leurs bêtes.
La nuit se passe sans encombre. Nash part se coucher tard.

Au lendemain, au moment du levé, alors que nous nous apprêtions a repartir travailler, on remarque qu’Elessar ne s’est pas lever de sa couche…
On tente, alors, tout pour le réveiller. Plusieurs d’entre nous le gifle, on l’asperge d’eau et on en vient même a lui ouvrir les paupières (son regard est fixe et hagard) Nash se permet même de lui cracher dans les yeux… pas de réaction de sa part. Tartoss l’ausculte, cela ne donne rien.
Après quelques heures, son état n’ayant pas changé, nous décidons de rester une journée de plus à attendre. Le transporter dans cet état serait bien trop contraignant.
Voyant son état, Nash n’hésite pas à le déclarer mort, selon lui son âme aurait quitter son corps. Il part avec précipitation fouiller les affaires, pour dit-il, récupérer ses éventuelles objets de valeurs. Tartoss et Mathias s’interposent avec force. Le capitaine se défend de n’avoir voulu récupérer ces objets, que dans le but d’enterrer le pauvre Elessar avec.
Mathias place le sac de son compagnon hors de porté du marin, celui-ci est choqué par le manque de respect dont il fait preuve.
Fidèle à ses impressions, le capitaine commence à creuser la tombe d’Elessar. Mathias commence à vider le sac, avec dans l’idée d’en trier ses affaires (Nous ne savons pas si l’état d’Elessar perdurera, et nous commençons à envisager de repartir malgré tout. Mais il faudrait se séparer d’un certain nombre de chose…). Au moment où Nash choisit de partir se laver avec le savon parfumé à l’huile d’olive, Mathias fait signe à Tartoss de le rejoindre afin de récupérer ce qui pourrait être précieux à l’abri de la curiosité du capitaine. Tartoss récupère une bourse bien remplie.
On tente, alors de troquer certaines de ses affaires, à un paysan contre une mule supplémentaire pour le transport de notre compagnon, rien n’y fait, il n’est pas intéressé. Finalement nous le payons avec une partie de l’argent de la bourse.

Quelques heures plus tard, Elessar se réveil, d’un coup. Il ne sait pas ce qu’il c’est passé. Il est nu. En effet, il a été déshabillé et Nash avait commencé à lui faire sa toilette (avec assez peu de délicatesse d’après Mathias). Il ne comprend pas ce qui a bien pu se passer (enfin de ce qu’il nous en dit). Il s’énerve rapidement en constatant son état, son bel habit de soie déchiré, et son précieux savon à moitié fini. Tous son argent a disparu.
Il se met à divaguer sur la valeur des objets qui lui ont été abîmé.
Nash retourne la situation en lui reprochant à son tour, la journée passée à veiller sur lui. On reprend aussitôt la route.

Il s’en suit une longue marche harrassante. La chaleur est écrasante. Au bout d’un moment on distingue les premières demeures de Malory se dessiner à l’horizon.
Après avoir demandé l’hospitalité a plusieurs des habitants de la ville, sans succès, on se rend en direction de l’auberge (la fameuse auberge du Talus).
Elessar commence à entamer la discussion avec l’aubergiste, celui-ci se met rapidement à lui parler de certaines histoires racontant l’existence de lapins carnivores ou d’autres plantes mangeuses d’hommes. Tartoss et Mathias se disputent, alors que le groupe était partit boire un verre de vin. Finalement chacun part coucher l’un après l’autre.

Le lendemain on est sur le départ. Nous sommes le troisième jour. Mathias parait fatigué.
Après avoir nourrit les bêtes, on fait le plein d’eau et de nourriture. En discutant, Nash entend dire qu’il y a aurait dans la région, la présence d’animaux nommé Lapinzards. D’après ses sources, ces bêtes devraient ressembler à un croisement entre un lapin et un énorme lézard. Elles feraient bien au moins 1m20 au garrot.

Sur le chemin, les plaines arides finissent pas succéder à de grandes paysages verdoyants. Il commence à faire plus frais, presque froid.
Sur le chemin, au détour d’un ruisseau, le groupe pêche afin de se nourrir et Elessar en profite, aussi, pour nous ramener du gibier. La nuit tombant, on s’installe aux abords de la route, dans un endroit abrité. Il sera mit en place un tour de garde pendant toute la nuit. Nash insiste pour avoir le tour de garde au plus tard de la nuit.

Au petit matin, le groupe reprend la route. Pendant la journée on croisera quelques petits hameaux et fermes isolées.
A la fin du quatrième jour, on arrive enfin à Kastagne. De loin, on distingue un petit village situé aux abords d’une grande chaîne de montagne. Les maisons sont faîtes de bois, et sont elles même construites autour d’un fortin.
Une cloche se met à résonner du village.
Le capitaine part en émissaire vers la ville, agitant un morceau de tissu blanc. Arrivé aux abords du village, nous rencontrons, un homme fatigué, pâle. Celui-ci à une carrure imposante et porte une armure. Il a dans son dos une arbalète et à sa taille une épée. Tartoss, Elessar et Mathias arrivant juste après, le saluent.
De ce que nous apprenons le village de Kastagne aurait été attaqué le mois dernier par des brigands (et ce n’était pas la première fois). Il nous citent les noms de grands chefs hors-la-loi de la région : « Grigor n’a qu’un œil », « Noira jambe de bois » ou bien « Slot le sanguinaire » ...
Malgré le fait qu’il se méfie et nous soupçonne d’être des espions, il nous indique une auberge (l’auberge du Voyageur).
Arrivé sur les lieux on découvre une vraie place forte. Cognat à sa lourde porte, on constate la précaution des habitants de la ville à se protéger, devant le nombre de verrous de celle-ci. Une grosse femme, nous ouvre et nous fait entrer.
Le capitaine part aussitôt endosser son armure et de son chapeau de guerrier (en paille). Après avoir payé d’avance, nous mangeons dans la salle commune. La tenancière nous sert du Lapinzards. Viande peu ragoûtante pour certains.
Au moment de nous coucher, suite à une de nos demandes, elle nous montre un des morceaux du Lapinzard qu’elle était en train de découper dans sa cuisine. C’est une énorme tête monstrueuse. Les dents de la bête, ne laisse pas de doute quand à son régime alimentaire. Dans la grande salle commune (l’endroit où nous dormons) chacun d’entre nous se prépare à une éventuelle confrontation dans la nuit. Un tour de garde est entreprit. Au milieu de la nuit, le mari de la tenancière arrive, sa femme lui lance « On a manger ce soir ». Elle se met ensuite à verrouiller la porte. Aux aguets, le groupe est prêt à agir si cela devenait nécessaire. Tartoss fait semblant de dormir, la main sur son arbalète, prêt à tirer.
Finalement, rien ne se passe, l’homme, probablement un soldat de la ville, part s’asseoir à quelques mètres de nous sur un tabouret et s’endort, la main sur le pommeau de sa hache.

Au matin, nous décidons de notre chemin. Il nous faut choisir entre trois possibilités pour remonter jusqu’à Torneps. Soit passer par la forêt Haute à l’Ouest, apparemment infesté de Lapinzards aux dires de l’aubergiste, soit par la chaîne de montagne, repère des brigands de la région, ou bien enfin par le marais à l’Est, qu’on dit habité par des morts vivants et infesté des pires maladies (choléra, peste…)
On décide après réflexion, de passer par la bordure des montagnes.
La traversé s’avère difficile pour les mules. Tartoss change le pansement d’Elessar. Nash propose à un moment que nous nous fassions passer pour des membres du groupe de brigands d'un certain « Vladimir le terrible ». Devant les difficultés du terrain, le groupe bifurque sur la bordure des marais. Sur le chemin, des nuées de moustiques nous asseyent, on retrouve lors de nos pauses des cafards dans nos sacs. Le marais grouille d’espèce aussi repoussante, les une que les autres. C’est un peu plus loin, à deux reprises qu’on manque de peu de perdre une de nos mules dans une tourbière. Au troisième jour en bordure des marais, de drôle de croissements se font entendrent. Notre avance devient de plus en plus pénible. Devant l’impossibilité de continuer comme ça, nous remontons dans la montagne.

Voilà exactement douze jours, que nous sommes partit de Chandraport…

PS: comme toujours s'il ya des erreurs, faîtes le moi savoir, j'éditerais Smile
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5838
Age : 28
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 1 Juil 2007 - 17:24

Heu... Tranb', si on achète ton livre, tu nous donnes un marque-page gratos ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 1 Juil 2007 - 21:57

mon livre ??? a oui... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 2 Juil 2007 - 14:34

[url=][/url]

NASHAZAAR SANG-NOIR CAPITAINE CORSAIR DU BRISE-LAME
(franchement ca ressemble trop a lui avec le bandeau sur l'oeuil gauche)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 2 Juil 2007 - 18:00

Attribution des points d'interpretation pour la dernière session :

Rmq :
J'ai trouvé que cette session était un peu en dessous des autres au niveau du role play & j'ai été surpris par certaines réactions.
Je prend note de la remarque de reno & une grande partie de la magie (apprentissage, regain des points de reves la nuit...) sera dorénavant gérée en avance pour nuire au minimum à la fluidité du jeu.
Je demande en echange aux haut revant de me faire un role play un peu meilleur que le "je vais méditer", et je suis à votre dispo pour vous fournir ttes les "billes philosophiques" qui vous permettront de redonner à cet acte sa juste valeur.
Enfin, et toujours concernant ce dernier point, vous l'aurez remarqué, l'espérance de gain par la méditation est très faible au regard des risques encourrus...je vous invite à y reflechir, d'une part, et à ne pas perdre de vue, d'autre part que l'apparation de signe draconique peut avoir lieu de manière tout à fait fortuite.

Médi : 1 pt
Reno : 1 pt
Flo : 2 pt
Bertrand : 2 pts + 1 pt pr son implication ds la prise de note & les debriefs = 3pts
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 2 Juil 2007 - 18:53

C koi les signes drako-zboob ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 2 Juil 2007 - 19:42

Les signes draconiques sont des éléments du Rêve (comprend du Monde) que le haut rêvant interprete différemment du simple mortel.
Une goutte de rosé, la forme des nuages, la poussière soulevée par le vent, la forme particulière des stries dans la roche, un fragment d'améthyste, leur formes est des plus diverses.
En méditant le haut rêvant focalise son attention sur une sujet particulier afiin d'y chercher un signe draconique.
Lorsqu'il perçoit un signe il tente d'en comprendre sa signification, de l'interpreter. S'il y parvient il comprend un peu mieux la langue des dragons et peut donc plus facilement modifier le Rêve
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 2 Juil 2007 - 19:53

et fau faire sa souvent ? dans le jeux ? genre s'attarder a observer un chat qui dort ou un truc comme ça ?
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 2 Juil 2007 - 20:27

reno a écrit:
et fau faire sa souvent ? dans le jeux ? genre s'attarder a observer un chat qui dort ou un truc comme ça ?
Smile

non je vous en fait part, vous avez la capacité innée à voir quand la langue des dragons emerge dans le Rêve.
Il faut vous representer ça un peu comme quand Néo voit les lignes de code qui composent la matrice, vous ne voyez pas des lignes de codes mais le langage draconique qui compose le reve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mar 3 Juil 2007 - 14:40

je vous invite à lire le résumé des regles en début de topic pour vous familiariser avec, histoire de fluidifier la partie (content)
j'ai ajouté qqes trucs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mar 3 Juil 2007 - 15:18

ok je l'ai lu, jai pas tou capté , mais je l'ai lu.

sinon un petit point:

est ce que médi peu arrété de chambrer trambert (je ferai un effort aussi)

et trambert ? tu peu arreté d'interompre le très-haut révant pilipos kan il fai ses description ? ce serai coolos Smile

voilou moi ya ke ça ki m'a relouté a par vos viré dans les terre médianes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mar 3 Juil 2007 - 15:47

yop
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mar 3 Juil 2007 - 19:33

reno en tant que briscard du JDR a toi aussi de propulser le rpg à un très haut niveau !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mar 3 Juil 2007 - 19:35

moi ?!!
mais je suis bon MJ !!! et pas.......... bon joueur voyons !!! je dirai même ke je suis mauvais joueur ! Wink :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mer 4 Juil 2007 - 12:11

"COUILLAX"
definition: kan t'arrive dans un village ou les batisses sont toutes noir et que tu sais ke tu vas y passé d'une façon ou d'une autre. tu te fait COUILLAX.

voila ce ki va nous arrivé dans ce putin de village de barjotien.

Smile
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5838
Age : 28
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mer 4 Juil 2007 - 17:46

Quelques heures plus tôt, nous avions décidé de dériver vers l'est, pour échapper aux marais de la Malaria, et ainsi passer par les Monts de Tranche-col.
Le soleil avait déjà disparu derrière l'horizon et notre camp fut vite installé.

Le lendemain, nous avons repris la marche, Eophène et Elessar en éclaireurs. Rapidement, le plateau d'une montagne s'offrait à nous, nous permettant de circuler dans un terrain très propice aux embuscades. Il est de bon ton de rappeler que plusieurs chefs brigands avaient élu domicile en ces montagnes.

Rien à signaler pour la journée et pour la nuit. Mais l'eau venait à manquer.

Le lendemain, Elessar remarqua qu'un arc-en-ciel baignait dans l'immensité des cieux. Selon lui, aucun doute là-dessus, il y avait un cours d'eau non loin d'ici. C'est donc tout naturellement que le groupe se dirigea vers le point d'eau. C'est finalement sans trop de surprise que la compagnie remarqua que quelques brigands avaient installé leur campement près d'une cascade. Ils étaient huit, armés et possédant même des chevaux.

Une longue discussion s'en suivit : fallait-il oui ou non les attaquer par surprise. Après de longues, très longues, minutes de réflexion, nous convinrent tous d'aller prendre de l'eau un peu plus bas, et donc d'éviter Grigor et ses hommes.

Le lendemain matin, nous rejoignirent la rivière pour remplir nos outres.

Finalement, quelques jours plus tard, nous sommes enfin sorti de ces montagnes, tout en remarquant, au loin, un étrange village perdu dans une brûme presque malfaisante... nous n'étions pas encore au bout de nos peines.

Turneps... bien qu'étant une petite bourgade, ce village dégageait une étrange sensation de mal-être. Entièrement conçu en bois des plus noir, Turneps ne respirait pas la joie de vivre. Eophène remarqua qu'un pont, perdu dans la brûme, enjambait la rivière de l'Ize.

Un villageois nous recommanda la charmante auberge de La Potence.
Dans la cour de cette auberge, un malheureux gaillard se balançait au gré du vent... il devait déjà être là depuis quelques jours.

Une auberge plutôt originale donc, entièrement noire. Seule la serveuse illuminait l'endroit de sa beauté. Nous apprîmes rapidement que la ville de Blossom se trouvait de l'autre côté de l'Ize... mais nous ne pouvions la traverser à cette période, tradition oblige... et ici, on ne plaisante pas avec la tradition de Turneps... le type dans la cour en sait quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mer 4 Juil 2007 - 21:30

Attribution des points d'interpretation :

Renaud : 4 pts
Ptit Mouk : 3 pts
Bertrand : 4 pts
Xav : 3 pts
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Mer 4 Juil 2007 - 21:41

Session du 03/07/07

Nous sommes repartit en direction du haut de Tranchecol.

Les quelques jours passés dans les marais ont été éreintants, la fatigue se lit sur les visages.
L’inventaire des provisions est fait, il reste alors pour 6 jours de nourriture et encore 21 litres d’eau sur les mules.

Alors que nous sortons des marais, le sol marécageux et piégeu laisse place un sol ferme, mais accidenté. Nous arrivons bientôt, en contrebas d’une colline, sur une pente douce. Le terrain est en devers. C’est un chaos de roches et de pierres.
Au moment de nous avancer plus dans les montagnes, le débat sur l’attitude a adopter vis à vis d’une éventuelle rencontre avec des bandit, revient sur le devant de la scène.
Nash a l’idée, que nous nous fassions, dans ce cas, passer pour des émissaires du prince de Chandraport. Pour Mathias, cela parait inconcevable. Pour que cela soit crédible, il aurait fallu que, selon lui, l’on soit bien plus nombreux et d’apparence moins misérable.
Il est décidé pour avoir plus d’éléments sur l’attitude à adopter, d’aller voir les environs du haut de la colline où nous trouvons en contrebas. Elessar, suivit d’Eophène commencent leur ascension. Nash et Mathias restent en arrière avec les bêtes, en prenant leur temps. L’ascension s’avère être difficile, en effet la végétation y est envahissante, sauvage et de nombreux rochers obstruent le passage. Elessar au moment d’arriver en haut, en profite pour bander son arc. L’observation ne nous apprend rien de nouveau, apparemment nous n’y voyons pas la présence aucune autre activité dans les environs. Tout serait calme.

La journée se déroule sans encombre. Nash profite de l’instant pour cacher sa dague dans son pantalon (au cas ou…. dit-il...).
La nuit fini par tomber. On met en place, comme à notre habitude un tour de garde, mais cette fois ci, prudence oblige, deux personnes resteront éveillé en même temps.

La nuit se passe bien, nous sommes reposés au matin. A notre agréable surprise, la route devint beaucoup plus praticable, bien loin du souvenir des marécages et des premières heures passées dans la montagne. Malgré tout on constate que le terrain serait très propice à une éventuelle embuscade. On se rend assez vite compte que notre convois laisse des marques assez visible de son passage (la végétation est abîmé et les mules marquent le sol de leur sabots).Elessar part guider le groupe, en éclaireur.
En consultants nos cartes, on estime que l’on doit bien avoir parcouru 120 kilomètres depuis de notre départ.
Chaque journée, passée dans les montagnes est harassante, à cause des longues heures de marche et d’autant plus que nous sommes chargés.

C’est plus loin sur le chemin, qu’ Eophène aperçoit un arc en ciel qui semblerait être produit par des vapeurs d'eau, vraisemblablement dégagée par une cascade. Le fait de trouver de l’eau était devenu l’une de nos principales préoccupations, et en faisant à nouveau l’inventaire, on remarque qu’il ne nous reste en effet plus beaucoup d’eau (pour moins de deux jours approximativement). Conscient que cette cascade est une chance, nous sommes aussi conscient de certains risques. Nous ne sommes sûrement pas les seuls attirés par la présence d’eau dans les environs. Nous redoutons sur les lieux de trouver des bandits. Nash insiste, pour que le groupe se rapproche de la cascade, il souhaite faire un « tour de passe-passe ». Elessar et Eophène sont d’accord, le groupe avance en direction de la source d’eau. Arrivé non loin, Nash s’arrête et sort un petit miroir. Il commence à se gratter le nez, ferme les yeux. Quelques minutes plus tard, il ressort de sa « transe » tout essoufflé. Eophène et Mathias se pose des questions. Quoiqu’il fasse, il n’a pas l’air d’y arriver facilement. Il n’est apparemment pas satisfait et retente son rituel par quatre fois avant de finalement abandonner.

Elessar et Eophène repartent se rapprocher de la cascade. Nashazaar, Tranche-jarret, Tartoss et Mathias restent en retrait ( Wink )
Observant les lieux, ils constatent bien la présence en dessous d’eux, d’une cascade débouchant de la roche. Celle-ci est située au milieu d’un cirque naturel. Elessar rejoint rapidement Eophène, il a senti la présence de chevaux juste à côté et aurait perçu aussi un feu. Il décide de se séparer pour mieux observer les lieux. De loin Nash, Tartoss et Mathias les observent faire de multiples manœuvres, se séparant puis se rejoignant et repartant en rampant jusqu'à leur lieu d’observation. Mathias prend le soin de nourrir les bêtes, mais malgré tout, une des deux ne peut d’empêcher de mugir.
En entendant ça, Eophène revient en courant. Il nous apprend, il y aurait là bas, au moins une dizaine de bandits lourdement armé avec des chevaux (mais bien moins que le nombre d’homme). D’après Elessar, l’un d’entre eux serait le chef, au vu de sa prestance et de ses habits (cape, tricorne…) Il porterait un bandeau sur un œil (Grigor n’a qu’un œil ??). Nash part les rejoindre. Mathias reste avec Tartoss. Il fait très attention à calmer les bêtes le plus possible et à les occuper (en les nourrissant).
Eophène pense à les attaquer par surprise à l’arc. Nash propose de remplir les outres discrètement à la faveur de la nuit. L’idée même d’une attaque de nuit est envisagé, mais néanmoins ils nous parait bien évident que nous auront affaire à une surveillance du camp de la part des bandits.
Suivant son idée d’attaque surprise, Eophène repart chercher des renforts. Les bêtes sont attachées à des branchages. Mathias pose délicatement la cage du perroquet (curieusement silencieux) de Nash.

Eophène, Tartoss et Mathias arrivent sur les lieux. Devant la crevasse ou jailli la cascade, Mathias se rend compte alors de la folie (pour lui ) du plan d’Eophène. Nash est tout autant atterré, il les accuse de débilité profonde. Pour sa part Tartoss reste très septique.
Il s'avère que nous sommes actuellement à environ 60 mètres du camp (ce qui serait énorme pour un tir à l’arc). Nash, Tartoss et Mathias s’oppose à se projet. Eophène n’en démordre pas.
Suite à une longue discussion, au moment où il était envisagé de renoncer, Elessar se souvient d’un de ses tours de « passe-passe » qui s’appellerait « Miroir ». Il permettrait aux personnes présentent dans le champ d’action du sort de devenir invisible.
Quoiqu’il en soit nous décidons d’attendre la nuit au cas où le groupe de bandits rebrousserait chemin ou bien, dans l’hypothèse d’une attaque de nuit (Nash soutient fortement cette dernière idée… du moins si nous devions nous décider d’attaquer). Le capitaine part dormir en attendant le soir, sans nous demander notre avis.
Les autres membres du groupe commencent à mettre en place un tour de garde pendant les trois heures draconiques qui resteraient jusqu’au soir. Mais devant l’attitude de Nash, le groupe décide sans remords d’aller le sortir de sa léthargie pour le forcer à rendre service. Pour la première heure draconique de garde, Nash part surveiller au dessus de la cascade. Mathias surveille le camp.
A la deuxième heure draconique, Mathias et Nash vont dormir, Tartoss et Eophène prennent le relais.

Quelques heures plus tard, Eophène revient précipitamment de la chute d’eau, apparemment il n’y aurait plus que deux hommes dans le camp…
Elessar veut à tout prix attaquer, selon lui ses compétences d’archet pourraient faire mouche (ses nombreux prix de tournois à l’arc l’attestent). Une demi heure draconique plus tard, quatre bandits reviennent à leur camp avec du gibier, un cinquième sort d’une tente (pas de trace du chef borgne).

C’est à ce moment qu’on a la présence d’esprit d’envisager d’aller chercher l’eau qu’il nous faudrait tant, plus en aval de la chute. Nous nous apprêtons pour de bon de quitter les lieux, Eophène tente encore de rallier des membres du groupe à son projet d’attaque. Mathias n’en démord pas, tout combat évité serait pour le mieux... ne tentons pas le diable.

Le groupe reprend la route avec toute la discrétion possible (c'est-à-dire pas grand-chose, à cause notamment de nos mules…)
La journée suivante, bien que tout autant fatigante que les précédentes, se passe sans encombre. Pas de présence de bandit sur nos traces (ouf…). On rejoint comme prévu, le ruisseau sous les indications d’Eophène et on repart enfin avec toute l’eau qui nous sera nécessaire pour continuer notre voyage.
Plus tard on observe au loin la fin des montagnes. Le groupe commence à respirer.

A la sortie des montagnes, nous remarquons à nouveau des paysages familiers. On observe les premières terres cultivées. Il y a quelques pâturages et des clôtures sur le bord de la route, ce qui laisserait supposer la présence de bêtes d’élevage. En fin de journée nous descendons sur Lyz (la rivière locale). Au loin, on remarque un village (d’une taille assez importante). Sur notre route, nous traversons un bois, ce devrait être des courmiers. Nous apercevons une des divisons du fleuve Lyz : c’est un cours d’eau avec peu de courant et avec une eau chargée d’alluvions. On remarque certains de ses méandres se découpant dans le paysage. Une partie de ces méandres semblerait être un zone marécageuse et brumeuse à l’Est du village. En se rapprochant, on peut constater l’épaisseur de cette énigmatique brume.

Lorsque nous rejoingnons les premières maison de bois du village, le groupe est saisit pas l’ambiance et l’aspect du village. Tout est sombre, presque lugubre. Il y a peu de gens dans les rues. Les maison sont fabriqué dans un bois noir (semblable à de l’ébène). Interpellant un passant, nous apprenons que nous sommes arrivé à Turneps (cool (content)). L’homme est agréable et nos craintes retombent enfin. Il nous indique une auberge plus loin. Le gérant de l’établissement s’appellerait Théobo (un de ses bons amis). Celui-ci aurait une fille, une certaine Magrita.

Arrivé devant à la dîtes auberge, nous comprenons, l’origine de son nom (à savoir l’auberge du gibet !). En effet un cadavre est là dans la cour, suspendu, desséché. Un corbeau est en train de lui manger l’œil. La demeure est imposante et contrairement aux autres maisons, possède un rez-de-chaussée en pierre (mais bien noir comme le reste). Dedans rien ne dénote, tout est aussi noir, du sol aux gobelets de boisson.
Nous rencontrons un homme, qui après vérification (par prudence) s’avère bien s’appeler Théobo. C’est un homme d’une cinquantaine d’années, voûté.
Elessar étrangement généreux, offre le repas, et le coucher à tous et même à nos bêtes. (Il y a une écurie contiguë à l’auberge). Nash commence à se renseigner sur l’homme sur le gibet. D’après Théobo, celui-ci aurait fait « malcourbe » autrement dit, il aurait coupé du bois de courme, sans autorisation de la guilde locale des charpentiers. On apprend aussi, que notre aubergiste, n’est autre que le maître de celle-ci.

Un peu plus tard dans la soirée, alors que nous dînions, une magnifique jeune femme d’une vingtaine d’années (c’est à se demander ce qui pourrait expliquer la présence d’un tel ange dans une lieu si… reculé… Wink ) vient nous servir notre vin. C’est une femme timide. Elle s’appelle Magrita. Nash et Mathias entreprennent de lui faire la cour (chacun rivalisant de superlatifs sur sa beauté. Nash prend la délicatesse de la comparer à une chose, ce qui ne manque pas de faire rire Eophène).
Elessar part jouer aux cartes. Eophène commence à enchaîner les verres de vin et à manger plus que sa ration. Mathias partit surveiller Elessar dans ses envies de jeux, est interrompu dans sa surveillance par Magrita venu lui proposer de la rencontrer lorsqu’elle sortira de l’auberge. Il va s’en dire qu’il oubli aussitôt Elessar. Celui-ci de son côté est rejoint par Nash.
Le jeu auquel ils commencent à jouer de l’argent se nomme « La Pimpette » (une sorte de poker, mais avec une seule mise, obligatoire et plusieurs variantes de combinaisons). Malgré tout... et malgré leur habilité au jeu, les deux compères perdent quand même une partie de leur argent.

Eophène et Nash se renseigne sur les alentours. L’aubergiste et des clients leur parlent du village de Blossom de l’autre côté de L’Ize (tient..tient…) Mais il serait impossible de si rendre, non pas uniquement à cause des nombreux tourbillons qui séviraient dans le fleuve, mais bien à cause de l’embargo imposé par la guilde des bateliers. Et d’après la réaction de nos interlocuteurs, après leur avoir parlé de l’idée de traverser L’Ize quand même, il semble finalement que ce ne soit pas négociable. Eophène tente bien d’insister, en leur parlant d’un pont qu’il aurait vu dans la zone marécageuse à l’Est du village, mais sans plus de succès. Ils nous annoncent que le pont serait cassé…

Afin de ne pas dégrader l’ambiance, Eophène est poussé à aller reprendre une coupe de vin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 5 Juil 2007 - 12:36

" ya k'une galère dans le port de porc , ya k'une galère dans le port ... de chadraport !!!"

putin on est couillax !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 5 Juil 2007 - 16:10

reno a écrit:
putin on est couillax !

L'Univers est il déterministe...eternel débat... (content)
Revenir en haut Aller en bas
Xav
Grand Ancien
avatar

Nombre de messages : 4153
Localisation : Je suis d'ailleurs
Date d'inscription : 05/06/2005

MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 5 Juil 2007 - 16:32

La session était très cool, j'ai bien aimé. Mais j'suis sur d'avoir le même regret que p'tit mook. J'suis sur qu'on aurait pu les marrave et arrivé en pire guerriers dans le village tout noir, montés sur des putain de cheuveaux de guerre !

Bref ... En s'y prennant hyper bien ça aurait été jouable. Mehdi lit le résumé et juste pour savoir dit nous si tu aurai été motivé pour leur faire leurs mères ??

Le perso de Nash te va très bien reno... c'est très sympa. Vivement la session à 5 ça va être cool... j'ai grand hate, tit mook oublie les vacances RESTE FAIRE DU JDR !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 5 Juil 2007 - 16:40

C'est vrai session très sympa. thumright

Pour ce qui est de la bagarre, si on l'avait faite, je pense que Phil aurait du encore partir s'acheter un nouveau supplément...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 5 Juil 2007 - 17:00

Vous aviez clairement pas mal d'atouts pour réussir à surprendre ce petits groupe de bandits...vous aurez d'autres occasions Wink

moi aussi cette session m'a bien plu, au niveau role play y a eu un effort qui a donné un bon rendu thumleft en tout cas je suis content que ça vous ai plu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 5 Juil 2007 - 17:53

Xav a écrit:
Bref ... En s'y prennant hyper bien ça aurait été jouable. Mehdi lit le résumé et juste pour savoir dit nous si tu aurai été motivé pour leur faire leurs mères ??
Franchement, non. Dans le principe, pourquoi pas, mais il aurait fallu me convaincre de l'intérêt de la chose. (Puisque manifestement il était plus simple de boire plus en aval puis de se barrer ni vu ni connu.)

Et pour répondre à ta question Pil', on estime qu'il cesse de l'être à partir d'une certaine échelle. =p
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5838
Age : 28
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Jeu 5 Juil 2007 - 18:39

Ben... genre ce soir on a cas en faire du RDD.
EDIT: c'était une blague, hein. Si je le précise pas, Reno va encore me prendre la tête.

Sinon, j'ai bien aimée la session aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Dim 8 Juil 2007 - 22:53

bande de blaireau !! attaqué de jour des guerrier armé d'arc en inferiorité numerik alors ke vous arrivé meme pas atuer des chiot ki sotn moins nombreux ke vous !

bande de trouduc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 9 Juil 2007 - 17:33

reno a écrit:
bande de blaireau !! attaqué de jour des guerrier armé d'arc en inferiorité numerik alors ke vous arrivé meme pas atuer des chiot ki sotn moins nombreux ke vous !
bande de trouduc

c'est pas aussi simple que ça Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 9 Juil 2007 - 18:53

ben la prochaine fois en attaque alors !!
pas de probleme !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Lun 9 Juil 2007 - 19:06

si tu veux, c'est ça qu'est bien ds le jdr, c'est qu'on est libre de faire ce qu'on veut, même de la merde Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Ven 31 Aoû 2007 - 12:56

Attribution des points d'interpretation ( cumul 03/07 & 30/08 ):

Renaud : 4 pts + 1 pt = 5 pts
Ptit Mouk : 3 pts + 1 pt = 4 pts
Bertrand : 4 pts + 0 = 4 pts
Xav : 3 pts + 1 pt = 4 pts
Medhi : 0 pt + 1 pt = 1 pt
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5838
Age : 28
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   Ven 31 Aoû 2007 - 13:27

Oulà... 1 point par personne... du grand art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rêve de Dragon : Draconis Memoria - par Pilcore
» [TEST] Divinity 2 : ego draconis (PC - Xbox 360)
» DRAGON'S CUP 2010 [100 joueurs attendus]
» L'Arche du Dragon Noir
» "Dragon Rider" par Karel93

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À la Croisée des Fers :: A l'auberge :: Débriefings des parties-
Sauter vers: