Club de Jeux de rôle situé à Noisy-le-Roi (78 - Yvelines) Caves du Relais - 24 rue Le Bourblanc - Noisy-le-Roi - les samedi de 14h00 à Minuit
 
AccueilAccueil  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Agenda ALCDF
Derniers sujets
» Mardi 1 Mai : Warhammer by night & skype
par wolfers Hier à 21:31

» Dragons : campagne à partir de 3 joueurs
par wolfers Ven 20 Avr 2018 - 17:33

» Vendredi 20 avril : zombicide 21h
par Mouk Ven 20 Avr 2018 - 12:38

» Samedi aprèm en mai : Elric l'aprèm
par Mouk Jeu 19 Avr 2018 - 16:15

» Elric : part three - par Mouk
par Mouk Mer 18 Avr 2018 - 14:29

» Warhammer : revival - Jeudi 19 soirée
par GROB Lun 9 Avr 2018 - 14:09

» Warhammer - Xav
par wolfers Ven 6 Avr 2018 - 22:08

» Samedi 7 avril : Elric l'aprèm
par Ckoki Ven 6 Avr 2018 - 18:28

» OneShot [RUSHMORE] ce week end
par atreyou78 Lun 2 Avr 2018 - 10:12


Partagez | 
 

 Un nanard rolistique

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un nanard rolistique    Dim 13 Mar 2011 - 8:30


ASTROPIA:


https://www.youtube.com/watch?v=AyZEtzlUSJ8








La critique du GROG:
Astropia est un film islandais sous-titré en anglais, réalisé par Gunnar B. Gudmundsson en 2007. Le thème principal du film est le jeu de rôle et les geeks, réalisé par et pour des geeks.

Hildur (jouée par Ragnhildur Steinunn Jónsdóttir) est une très belle bimbo superficielle, compagne du riche "prince des vendeurs de voiture", le directeur d'une concession, Jolli (Davíð Þór Jónsson). Celui-ci organise une énorme fête pour lancer un nouveau modèle. Sauf qu'au jour dit, il se fait arrêter pour malversation, devant tous les clients et la presse invitée pour la fête, qui tourne à la catastrophe suite à un accident. N'ayant plus de sources de revenu, ni d'amies à cause de sa nouvelle célébrité dans la presse, Hildur va vivre temporairement chez sa soeur, et se met à chercher du boulot.

Elle n'en trouve qu'à Astropia, une boutique de geeks vendant des comics, des figurines, des DVD et des jeux de rôle. Son expérience dans la comptabilité et la vente la fait embaucher au rayon jeux de rôle, auxquels elle ne connaît rien. Quelques geeks vont la prendre sous leur aile et lui faire découvrir le JdR, et l'aider aussi à se faire une nouvelle vie pendant que son homme se débrouille en prison pour tenter une évasion. Elle se retrouve donc à découvrir une vie nouvelle en essayant de gérer l'ancienne, sordide.



Le film est finalement assez sympathique, oscillant entre la comédie romantique et la simple comédie sur les geeks. Si le film se moque des rôlistes, c'est gentiment, et si les clichés sont bien mis en place, les rôlistes ont le beau rôle sans cacher leurs défauts. Car oui, les joueurs ont des boutons plein le visage, s'habillent mal, sont excessifs sur les films, les BD ou les clichés de fantasy. Le meneur de jeu est relativement ridicule, le scénario de donjon qu'il propose à ses joueurs est lui aussi un cliché. Mais c'est bien la première fois qu'une partie de JdR est finalement aussi bien filmée et correspond plus ou moins à la réalité.

Les personnages sont attachants et assez vrais quand on fréquente les conventions et les magasins de JdR. Hildur n'est pas une bimbo débile, et ses potes geeks ne sont finalement pas des monstres, même s'ils sont au début un peu bizarres.

Au niveau réalisation, le changement de grande scène est fait avec une méthode particulière : l'image se transforme en dessin de comic, comme si on passait de case en case dans une BD. La barrière entre l'univers du jeu et la réalité n'est pas très présente, mais les deux univers se fondent : les personnages de fantasy du scénario sont joués, c'est à dire qu'ils parlent parfois comme leurs joueurs, ou parlent du jeu, ou du meneur de jeu. Comme dans une vraie partie de jeu de rôle, il y a donc des digressions, surtout quand Hildur découvre la fantasy.

Les acteurs sont corrects, le scénario assez léger, mais le film se laisse regarder. Il y a une ou deux longueurs, mais pas trop pénibles. Par contre, il y a un certain nombre de blagues fondées sur des références geek (Discworld, Star Wars, Evil Dead, etc.). Ce film est fait par et pour des geeks, ne comptez pas convaincre votre copine de jouer au JdR grâce à ce film, qui se moque des rôlistes malgré un regard aimable.

Astropia est un film islandais que l'on peut trouver en DVD, sous-titré au choix en anglais ou en islandais. Les sous-titres semblent parfois un peu légers, d'ailleurs, car parfois les personnages parlent sans qu'il y ait de sous-titres, mais c'est rarement gênant et c'est peut-être dû au fait que le dialogue est résumé. Attention, certaines fois, les personnages parlent en anglais, donc sans sous-titres.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un nanard rolistique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JDR 23-24/10/2010] week-end rolistique Eillea Ticemon
» Le pire Nanard de la WWII
» Convention JDR à Liège les 13,14,15 Septembre 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À la Croisée des Fers :: A l'auberge :: Bavardages-
Sauter vers: