Club de Jeux de rôle situé à Noisy-le-Roi (78 - Yvelines) Caves du Relais - 24 rue Lebourblanc - Noisy-le-Roi - les samedis de 14h00 à minuit
 
AccueilAccueil  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Agenda ALCDF
Derniers sujets
» Elric : part three - par Mouk
par torn Aujourd'hui à 19:19

» Warhammer - Xav
par Totoro Sam 20 Oct 2018 - 11:08

» Greg Stafford est mort
par Premier Ministre Jeu 18 Oct 2018 - 18:33

» Samedi 20 octobre 14h : Elric
par P'tit Mouk Jeu 18 Oct 2018 - 10:42

» Dragons en octobre/novembre
par Sid Jeu 11 Oct 2018 - 22:05

» Jeudi 18 Octobre - Warhammer
par Xav Dim 7 Oct 2018 - 12:05

» Sombre
par Johan Scipion Mer 3 Oct 2018 - 13:55

» DEADLANDS en Octobre
par Premier Ministre Dim 30 Sep 2018 - 10:37

» Dragons : Prochaine partie 29 Septembre
par wolfers Jeu 27 Sep 2018 - 9:27


Partagez | 
 

 De Profundis

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De Profundis   Sam 6 Sep 2014 - 12:31

Salut à tous.

Je ne sais pas si vous connaissez, donc je vais vous le présenter brièvement.

De Profundis est un jeu épistolaire.

C'est une correspondance entre deux ou plusieurs personnages. Chaque joueur se crée donc un avatar et envoie son courrier imaginaire à son correspondant. Au fil de chaque lettre, une histoire se tisse à l'instar de tant de romans et nouvelles (Lovecraft, Dracula, etc...). Des intrigues se nouent et la tension ne cesse de monter.

Ce sont de vraies lettres (par la Poste) que les joueurs s'envoient, entretenant l'ambiance et le réalisme. Mais la seconde édition du jeu propose aussi le jeu par e-mail, ou même par forum.

Pour l'avoir testé et, en ce moment même le jouer, je peux vous dire que c'est extraordinaire. On se prend vraiment au jeu et on attend chaque courrier avec grande impatience.


On en parle ICI, et .

Je joue actuellement ICI et d'autres éventuels joueurs sont attendus.

Et je vous propose de, pourquoi pas, créer un réseau parmi nous...

Qui serait intéressé pour un essai ?
Revenir en haut Aller en bas
Sid
Ancien
avatar

Taureau Serpent
Nombre de messages : 372
Age : 41
Localisation : Le Port Marly
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: un petit exemple ?   Mar 9 Sep 2014 - 10:20

Tu pourrais montrer un extrait de lettre pour qu'on se fasse une idée stp ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lrworld.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De Profundis   Mar 9 Sep 2014 - 11:45

Et bien...

Je veux bien vous donner un extrait d'une ancienne lettre...

Un peu spéciale, elle est l'objet d'une correspondance entre deux personnes tirée de mon univers... d'où je ne mets que le début pour ne pas trop spoiler... Il est probable que vous ne compreniez pas tout mais le but est de vous faire sentir l'ambiance et la méthode.
Ici, pas de date, de lieu et compagnie en en-tête de la Lettre. Pourquoi ? Car, comme je vous l'ai dit, elle est tirée de mon univers et écrite dans des circonstances spéciales. Evidement, pour une lettre plus "normale", on doit se conformer à un style de courrier des plus classique.

Ancienne Lettre a écrit:
Cher Ami,

Aujourd’hui je t’écris en proie à un terrible sentiment d’abandon. Finalement, je ne sais même pas si tu recevras ce courrier. Je me pose d’ailleurs de nombreuses et vaines questions sur l’intérêt même que tu le lises.

Mais pardonne donc mes pleurnicheries. J’ai faim, j’ai froid et j’ai peur.

Je m’en remets entièrement à la fidélité et à la ténacité de mon brave Frivol. Certes, il ne paye pas de mine à le voir si souvent voleter, brailler et fureter de-ci de-là comme si nulle réelle pensée ni même aucune conscience ne l’habitait. Et pourtant ce petit volatouf possède bien des ressources qui me font à présent défaut. Si tu me lis, c’est qu’il est arrivé jusqu’à toi. Remercie le de ma part avec quelques caresses. Nourris-le grassement. Procure-lui le repos qu’il mérite. Et, bien que je sois rongé par le remords de devoir lui infliger pareils voyages en si peu de délai, murmure lui mon nom à l’oreille. Qu’il reprenne les branches, le vent et les airs afin de m’apporter, de ta plume, des nouvelles fraîches de Chimère.

A l’instar de l’encre dont je me sers actuellement, le temps est une denrée précieuse dont je manque cruellement. Je dois faire vite, compter mes mots. Je me suis installé dans le lieu le plus improbable qui soit. Tu ne pourras me croire qu’en donnant foi à la santé mentale dont j’ai toujours fait preuve en ta présence. Je suis assis sur la roche, dans une grotte qui, j’ai toutes les raisons de le penser, a servi de tombe à un être d’une époque maintenant révolue. Était-ce un korrigan ? Le fion privilégié d’une quelconque fée qui aurait mérité une telle sépulture ? Un jetin ou autre esprit follet ? Je n’en sais pas plus que ne m’en dictent la petite taille de la roche qui surplombe l’étrange tumulus camouflé dans cette étroite caverne et les conditions toutes aussi insolites qui m’ont fait atteindre ce lieu.

Mais je dois commencer par le début. Pose un œil attentif sur Frivol. Il a sûrement mis de côtés ses sempiternelles espiègleries. Tu remarqueras aussi avec quelle promptitude il va se jeter sur la nourriture que tu vas lui donner. Ce sont les signes d’un insoutenable épuisement. Il a effectivement parcouru bien des lieues pour venir jusqu’à toi et je suppose qu’il a gardé, dans un petit coin de sa petite tête, quelques inquiétudes à mon égard.

J’ai quitté Chimère il y a quelques jours. J’en ai perdu le compte, je l’avoue. Je suis parti à la hâte. J’ai jeté dans ma charrette quelques habits de voyage, mon nécessaire à écrire ainsi que quelques provisions. Puis, Frivol sur l’épaule, j’ai franchi la Porte de la Lucidité.

Je connais ton goût pour l’Étrange, le Curieux, l’Insolite… Je ne pouvais trouver meilleur correspondant que toi, mon ami de tant d’années, pour conter les mésaventures qui m’ont emmené au beau milieu de la Forêt des Songes, berceau des superstitions les plus folles et des craintes les plus sordides.
C’est la visite d’un Lucide de la Lucidité qui est à l’origine de mon départ. Grave Tonteinté est l’un des disciples de mon père. Tu l’as peut-être déjà croisé en sa compagnie lors d’une de tes visites au Palais Lucide. Il est grand, maigre, pourvu d’un nez crochu, d’une voix grave et d’un air constamment surpris. Il est de ceux pour qui tout est sujet de grande importance. Frivol craint son regard. Je pense qu’il voit en lui un prédateur sournoisement dissimulé dans le corps d’un humain. Il est vrai que sa voix rauque et basse et son œil inquisiteur contrastent furieusement avec son corps malingre et son visage squelettique.

Il est venu en fin de soirée, essoufflé et en proie à la panique. « Racine est partit », m’a-t-il dit de but en blanc. Qu’il nomme ainsi mon père par son prénom n’était pas de bon augure. « Il a quitté Chimère et tout indique qu’il va vers quelques folies dans la Forêt des Songes ».

Il me relata la brusque décision de mon père, son supérieur, et sa soudaine et intraitable volonté de rencontrer un Songe. Je fus tout d’abord surpris et restais sans voix. Je connais l’intérêt de mon père pour l’Onirisme et ses légendes. Mais je le sais responsable et sa sagesse ne fait aucun doute. Qu’il parte ainsi, sur un coup de tête, seul et sans préparation pour un voyage aussi périlleux que chimérique me semblait totalement inconcevable. Les rumeurs d’une guerre avec la Seconde Cité vont bon train à Chimère. Il ne fait pas bon au dehors. Jamais mon père n’a fait preuve de tant d’insouciance (...)

Voilà, voilà...
On envoie la lettre, le correspondant répond et l'histoire se forme, petit à petit.

La cohérence dans ses propos et le souci de réalisme (à l'égard de l'univers choisi, bien évidement...) est le plus important, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Profundis   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Profundis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De Profundis Clamavi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À la Croisée des Fers :: A l'auberge :: Bavardages-
Sauter vers: