Club de Jeux de rôle situé à Noisy-le-Roi (78 - Yvelines) Caves du Relais - 24 rue Lebourblanc - Noisy-le-Roi - les samedis de 14h00 à minuit
 
AccueilAccueil  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Agenda ALCDF
Derniers sujets
» Elric : part three - par Mouk
par torn Aujourd'hui à 19:19

» Warhammer - Xav
par Totoro Sam 20 Oct 2018 - 11:08

» Greg Stafford est mort
par Premier Ministre Jeu 18 Oct 2018 - 18:33

» Samedi 20 octobre 14h : Elric
par P'tit Mouk Jeu 18 Oct 2018 - 10:42

» Dragons en octobre/novembre
par Sid Jeu 11 Oct 2018 - 22:05

» Jeudi 18 Octobre - Warhammer
par Xav Dim 7 Oct 2018 - 12:05

» Sombre
par Johan Scipion Mer 3 Oct 2018 - 13:55

» DEADLANDS en Octobre
par Premier Ministre Dim 30 Sep 2018 - 10:37

» Dragons : Prochaine partie 29 Septembre
par wolfers Jeu 27 Sep 2018 - 9:27


Partagez | 
 

 Shadowrun

Aller en bas 
AuteurMessage
Sid
Ancien
avatar

Taureau Serpent
Nombre de messages : 372
Age : 41
Localisation : Le Port Marly
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Shadowrun   Ven 13 Oct 2017 - 2:41

[J'ai plus les noms en tête mais j'éditerai si tu les redonnes]

C'est jour de grand deuil pour le clan Ongewara. L'honorable boss vient de perdre sa petit-fille. Pauvre petite, assassinée à seulement 12 ans.
La vengance attendra encore au moins une journée, le temps de la mettre en terre en grandes pompes. Notre corporation fait corps autour du chef de clan en ce moment douloureux.
Mes camarades de chambrée et moi, on a pas tout à fait terminé l'entrainement mais on fait déjà partie du clan alors on sera présents à la cérémonie comme beaucoup d'autres membres de la Security Defense Force.
On se prépare minutieusement pour être impeccables dans nos kimonos rituels noirs. Mais je me concentre tellement sur mon haut que j'en néglige le bas.
C'est comme ça que je me retrouve à monter dans le bus avec le pantalon à l'envers. Faute grave, surtout au pays du Soleil Levant.
Notre officier préféré me recadre rapidement puis je rectifie mon erreur avant de pouvoir savourer l'humiliation qui s'en suit pendant le trajet.
Arrivés au cimetière, on nous place dans les rangs de la multitude réconfortante qui se prépare à assister à la cérémonie funéraire.
Malheureusement, notre officier trouve un moyen ingénieux de mieux me faire sentir le poids humiliant de mon déshonneur.
Il se trouve qu'une canalisation d'eaux usées vient de péter près du mur d'enceinte et ça casse un peu l'ambiance poétique de ce grand jardin mortuaire.
Devinez qui sont désignés volontaires pour rectifier le problème.
Le boss doit arriver dans 20 minutes alors on fonce sur l'objectif, équipés de nos seuls kimonos.
Nous tentons vainement d'agir sur la marre immonde mais l'exercice est seulement destiné à nous punir crassement car en fait la cérémonie se déroule une bonne centaine de mètres de là. Comme nous n'avons aucun matériel, je pars en chercher au mauvais endroit. Une deuxième erreur qui manque de me faire descendre par les tireurs du périmètre de sécurité.
Alors que notre humiliation totale est en bonne voie, le pire se produit sous nos yeux impuissants. Enfin, façon de parler car je suis en fait muni d'un oeil cybernétique très performant.
Une puissante attaque aérienne vient bombarder au napalm les rangs de notre clan. Le brasier est si vaste et intense qu'il a probablement tué tout le monde.
Les agresseurs ont aussi envoyé des hélicos armés de canons mitrailleurs qui labourent la zone pour finir le travail.
Notre éloignement punitif nous a en fait sauvés du massacre, mais pendant que nous observons la scène avec horreur, autre chose se manifeste juste derrière nous.
Un geiser explose soudainement de notre marre et prend la forme d'une sorte de géant d'eau qui nous ignore et fonce droit dans le brasier.
Il en ressort avec deux personnes dans ses gros bras et va les déposer au bas du mur d'enceinte avant de se dissoudre d'une façon très aquatique.
Les méchants ont du pirater nos communications et j'en profite pour commettre ma troisième erreur de la journée en signalant les deux survivants sur notre fréquence.
Les hélicos fatals viennent cribler la zone mais un puissant samurai noir intervient pour nous sauver par une illusion qui nous camoufle.
Nous fuyons avec lui en emportant les blessés inconscients dont la jeune héritière du clan.


Dernière édition par Sid le Mar 24 Oct 2017 - 0:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lrworld.com
Al'Hun
Gouaille


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 01/05/2016

MessageSujet: Re: Shadowrun   Lun 23 Oct 2017 - 14:51

Séance du 20 octobre, avec Wolf, Sid, Al'hun et Atreyou en MJ.

[petite musique tranquille]


J’étais tranquille j’étais peinard,
garé planqué dans une caisse noire,  
Lorsqu’un avion super chouette
nous a largué ses grosses boulettes,
Ca a pété ça a cramé
Tout l’tas des gros friqués,
Et moi j’m’tire, sans tire et titubant,
saoulé au gros calibre puant.  


… Incoming transmission….
… Corporation to AllUsers : FOLLOW PROTOCOL 7 – EMERGENCY EXTRACTION PROTOCOL


Après le déluge de feu qui a ravagé le cimetière, ma belle limousine corpo et la moitié de mon cerveau de Rigger au passage, je (Lazarus) me retrouve dans les transports en commun à suivre le protocole 7 à travers le Commlink. Celui-ci me mène dans cette petite herboristerie antique où se trouve déjà 3 autres employés de la sécurité corpo, au chevet de 2 civils inconscients et encore fumant.
Ils n’ont pas grand chose en communs si ce ce n’est l’odeur des égôuts émanant de leur kimono dégeux. Le groupe des winner est composé d’un elfe dont le nom m’échappe et qui incante des trucs pas rassurant pour tenir nos 2 VIP en vie, d’un rouquin tout sec  modèle Bruce Lee  qui porte un non Jap’ – Kaneda. Cherchez l’erreur.. ?  et Stan, un métisse rasé de prêt et souriant comme un conseil d’administration un soir de crack boursier.
Après l’arrivée de Chu –alias le Samourai Noir – on part tous en voiture vers le centre d’entrainement pour récupérer du matériel et sécuriser les 2 brochettes-VIP. Manque de bol le centre d’entrainement est passé sous contrôle ennemi et un dernier message de Chu nous demande de foutre le camp. C’était très chou de sa part de se sacrifier commme ça.. (désolé).
Votre serviteur se retrouve a rouler en pleine fôrêt pour éviter les drones, avec un macaque hurlant à l’arrière de la limousine. Et non je ne parle pas de Stan ! Un vrai macaque ! La bestiole hurle de plus belle et pour éviter de voir ses tripes répandues a travers la caisse, je m’arrète.

C’est là qu’un gang de motards et de macaques se pointent et nous disent un truc comme « ayez confiance, nous sommes des amis ». De toute façon on n’a ni arme, ni argent, ni idée. Du coup on les suit.
La belle chef de gang (nom ??) est Yakusa affilié à la famille du boss d’une des 3 familles propriétaires de la corporation, et la belle-au-bois-dormant dans le coffre de la voiture serait sa petite-fille (du boss, pas du Yakusa). Elle a pour mission de nous mettre en sécurité avec nos 2 comateux.

Nous passons donc la nuit dans un entrepôt planqué où Le Maitre des Clès se pointe le lendemain pour nous offir un extraction loin de la Corpo en attendant qu’on y voit un peu plus clair dans les évènements de la nuit. Nous apprenons que notre corpo et été également salement attaqué financièrement et qu’une bonne partie des actifs de R&D ont été cédé pour sauvegardé ce qu’il pouvait l’être, et nous savons aussi que notre 2eme colis est justement un Executive Directeur R&D.

C’est donc tous ensemble, sleeping beauty, le directeur et mes 3 acolites sommes exfiltré vers Seatlle où nous prenons de nouvelles identités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atreyou78
Gouaille
avatar

Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 25/08/2017

MessageSujet: Re: Shadowrun   Mer 25 Oct 2017 - 17:53

Merci pour les 2 superbes résumés.

Personnages rencontrés:

Shu ( prénom plutot chinois vous aurez remarqué )


Inasoshi


Kitsu

_________________
- Eclipse Phase
- Symbaroum
- Degenesys
- Shadowrun 4eme ed
- Legende des 5 anneaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al'Hun
Gouaille


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 01/05/2016

MessageSujet: Re: Shadowrun   Mar 28 Nov 2017 - 19:28

Session 3 : la contrebande pour les nuls.

>>>>>>>>>>>>> 20 MARS 2072, 19H – City: Wanachee, State: NAO Salish-Shidhe >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

 Roots, rock, reggaeee, dis a reggae music
 Roots, rock, reggaeee, dis a reggae music
 Hey mister music, sure sounds goods to me…


La ligne de basse du puissant classic roots-reggae m’accompagne comme souvent dans la matrice. Je suis dans ma bulle de rythm n’code. Je flotte, tranquille. Je nage, cool, au sein des algorithmes de cryptage du système CCTV de l’entrepôt, pour l'infiltrer en douceur. Je regrette presque de ne pas l’avoir hacké a grand coup de boucle de saturation tellement ce truc est simple, un système de base grand public vendu en ligne par la Shiawase Corp.
J’aime bien ce moment de calme. Ce moment où on prend le  temps de faire une reconnaissance minutieuse du terrain, cherchant les failles et les pièges, planifiant les routes de replis...
Mon job c'est le repérage électronique, bien calé dans le siège massant de mon SUV et une fois le système piraté je déploierai les drones pour la reconnaissance aérienne. Les autres s’occupent du repérage physique et astral. J’imagine qu’ils sont en train de faire le tour de l’entrepôt pour évaluer la sécurité du lieu.
 Roots, rock, reggaeee, dis a reggae music
Yeah Bob, t’es l’meilleur…

“PUTAIN PLANQUEZ VOUS!!!!!!” le magot hurle dans le commlink.
BAMBAMBAM!!! BOOOOOOM!! TACTACATACATACTACTAC!!!!!

Ca claque des détonations dans tous les coins ! Les cons vont tuer Bob !!  J’ouvre les yeux.
« Bordel !! »
Une boule de feu monstrueuse engloutie mon véhicule.



>>>>>>>>>>>> PLUS TÔT LE MATIN – City : SEATTLE, District of BELLEVUE , State : UCAS <<<<<<<<<<<

Elle commençait bien cette journée.  
Un petit dej’ à volonté offert par un Johnson au doux nom de Telenov, avec mes potes du Japon. Cela faisait plusieurs semaines qu’on ne s’était pas vu, le temps de peaufiner nos nouvelles identités à Seattle après l’extraction. On rencontre aussi un nouveau partenaire dans ce Waffle Bar: un nain taillé dans du titane, tout droit sorti d’un film d’action japonais avec son sac de marines qui sent la poudre à 10 mètres (je ne savais pas encore à quel point j’avais raison !).
Les autres Banzaï-Boyz sont tous là : Stan le taiseux, Kaneda alias Andrew alias Jim alias le Rouquin-au-cure-dent, et le magot elfe dont j’arrive toujours pas à me fourrer le nom dans le crâne. Il me fait marrer celui-la !

« J’ai une meilleure offre en double appel ! un contrat pour 5 runners  à 8000$ par tête, oui monsieur ! j’ai bien dit HUIT-MILLES DOLLARS ! vous proposez mieux ? hein ? hein ? »

Il lance sa tirade tout haut, en marchant en cercle au milieu du bar le commlink à l’oreille. Le Johnson le regarde éberlué. C’est surement la 1ere fois qu’il voit un elfe japonais négocier le prix d’une shadowrun à la criée, comme on négocie le prix du thon aux halles de Nagoya. Malheureusement il n’est que 5 heure du mat’ et le bar est vide : personne pour assister à cette formidable performance…

Finalement le deal se clôture à 3500NY par personne.

Telenov nous propose un deal simple car son coyote habituel l’a lâché au dernier moment, et quelqu’un lui a filé nos noms. Il propose un aller-retour en 36h pour récupérer un mec (M Takashi je crois) en territoire Salish et le ramener au Waffle bar avant 12h le lendemain, en lui évitant la frontière bien sûr. Deal garantie sans embrouille et il nous fille même un véhicule et des instructions à suivre pour la route du retour. On accepte, après avoir récupéré in-extremis 2 gaufres au beurre de cacahuète et, accessoirement,  50% du paiement en avance (oups !).  

On vérifie le van offert pour l’opération : c’est de la merde.
Mais on le prend quand même
Ben oui, on crève la dalle. Les créditubes sont à zéro.

Stan, le nain (name ?) et Andrew/Jim prennent le van, et je conduis avec notre magot dans le SUV.

YAHA !!!! E en route vers la frontière Salish !!! CA VA PULSER SEC!!!!
heu… frontière ??!!!


On se renseigne en panique sur les formalités douanières : visa requis, autorisation de port d’arme requise, et …autorisation de pratique de la magie requise. Gros débuff de l’équipe, on n’a rien de rien de tout ça.
Après qques coups de fils et 2h d'attente, grâce à notre contact « super-Miss-Fix »,  on arrive à avoir 3 autorisations bidonnées : une pour chaque éveillé et une pour le drone armé. Pas moyen d’avoir les permis pour les flingues de nos 2 warriors.. ça craint. Faire une shadowrun sans flingue c’est vraiment, vraiment la merde…
Mais on y va quand même. Oui, on a toujours la dalle.

Stan nous quitte donc pour avec le van et les flingues non autorisés, et il part nous attendre dans le 1er motel dans le territoire UCAS sur la route du retour.

Le passage de la douane.
On s’y était préparé pendant les 3heures de route. SIN bidon, permi bidon, sourire ultra bright sur la gueule.. et là, pile au contrôle de la frontière alors que les drones douaniers nous entourent on entend un vague bafouillis :

« heu.. les gars… c’est grave si j’ai 4g de coke sur moi ? »

WHAT THE FFFFFFFFFFFF………… Le nain est un putain de junky !!!!!!

On se jette sur les capsules, chacun la sienne, et on sniffe un grand coup tous ensemble, sous les yeux des douaniers qui ne comprennent rien.
« Rien a déclarer m’sieur l’douanier! rien dans les poches en tout cas… le nez lui... ».

Et on passe.
Et c’est comme ça, perché super high sur un rail de coke, qu’on arrive à destination pour récupérer le client sur son fauteuil roulant.
Est-ce la raison pour laquelle, au lieu de faire une reconnaissance en douceur, l’elfe entre direct dans le bar, accoste le colis frontalement et lui ordonne de le suivre ? Je sais pas, mais le mec le suit.
La porte du bar s’ouvre, ils font 2 pas à l’extérieur, l’elfe, Jim et le légume.
Le nain, toujours au bar, commande une bière.
J’écoute Bob.

... et l’apocalypse se déclenche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wolfers
Président
avatar

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 1782
Age : 25
Localisation : Fontenay-le-fleury
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Shadowrun   Mer 20 Déc 2017 - 12:45

Session 4 : Comment rouler des goules
---------


J'aimerais dire que tout ça est de la faute d'Imuto et de sa fichue dose de Novacoke mais soyons honnête : on a merdé. Je me croyais trop peinard, j'imaginais avoir laissé les emmerdes dans les îles nippones mais va falloir que je me ressaisisse. Dès mon retour, c'est décidé, je reprends l'entraînement et la méditation !
Tout ça surgit dans mon cerveau bien high lorsque j'entends le petit *Cric* caractéristique d'une glissière qu'on arme.
Pause.
Un pas en arrière.
La volée de balles va cribler Daïnin, Takashi en fauteuil et mon ombre un instant plus tôt.
J'ai le sabre à la main.
La caisse de Lazarus s'embrase.
J'entends les deux matraques qui s'abattent sur Imuto.
Respiration.

Les bons réflexes de retour, je me précipite vers le bar pour aider le nain qui, ni une, ni deux, étale un de ses agresseur d'un crochet bien placé - efficace le bras en titanium. D'un geste fluide je nous débarrasse du deuxième en laissant une traînée sanglante.

"ARRÊTEZ TOUT DE SUITE OÙ JE FAIS TOUT SAUTER ! TOUT SAUTER !" Les Uzis se taisent en même temps que diminuent le bruit qui semble provenir du fauteuil de la cible. Takashi se tient l'épaule et l'elfe a également l'air mal en point.
*Tchac*, *tchac*, *tchac*, les trois drones de Lazarus s'éjectent du double toit. Imuto et moi fonçons pour soulever le fauteuil - merde, qu'il est lourd ! - et installer le paquet dans le coffre.
La dernière porte claque. On a peine le temps de remarquer la bouche d'égout ouverte par laquelle le pyromancien à du se barrer que déjà Lazarus fait chauffer l'asphalte.

En bordure de ville on prends deux minutes pour utiliser les médi-kits d'Imuto et s'installer plus confortablement. On commence à se dire que, s'il a pas bluffé, transporter le japonais pourrais être un poil plus risqué que prévu. L'empêche on est attendu et pour arriver à l'heure faut pas qu'on traîne.

---

Sous le couvert de l'obscurité depuis notre départ de Onehachi on avale les kilomètres. Je suis mal et les autres aussi. La drogue redescend et on sent tous que ça joue du tambour entre nos oreilles.

---

Avec le faible ronronnement du moteur comme seul bruit de fond, j'ai bien envie de pioncer. Je commence à fermer les yeux quand, d'un seul coup, on pile. Au bout du petit défilé dans lequel on progresse, un géant de paille enflammée vient de faire son apparition. Dans la langue Sidhe il nous somme de nous arrêter pour ne pas perturber la chasse sacrée. Quelques minutes passent et on entend des cris portés le vent. Imuto poussé par la curiosité est monté le long d'une des parois. Arrivé en haut il a à peine le temps d'apercevoir les groupes de cavaliers qu'un poulet géant lui fonce dessus. L'esquivant, ainsi que le coup porté par un second, il fonce vers la caisse alors que toute la troupe semblant sorti du far-west passe juste derrière le fourgon. Le calme revenu - mais ponctué malgré tout par les rythmes tribaux -, une dizaine de minutes plus tard le géant part en courant vers le nord. On attend pas de voir s'il est juste allé pisser et on met les bouts.
Je reprends mon somme.



---

Le soleil est levé depuis un petit moment lorsqu'on pénètre dans les tunnels qui s'étendent sous les exploitations situées en bordure de Seattle. Notre petit parcours souterrains nous permet d'éviter le poste de la frontière. Malheureusement les ennuis ne sont pas terminés.
Pour la seconde fois depuis notre départ, Lazarus freine brusquement. J'entends juste des râles et des grondements mais je comprends qu'il doit y avoir une merde quand on commence à reculer et que j'aperçois les corps qui s'écrasent sur la vitre arrière. Les phares s'allument et - oh, oh, ça fait beaucoup de goules là - on a peine le temps de voir le gros tas qui nous barre la route que le moteur crashe tout, nous propulsant à pleine vitesse vers l'obstacle. On se retient de gueuler et les caddys volent sous l'impact avec le pare-buffle !



---

Finalement on est pas mécontent de revoir le Thor animé de Waffle Factory. Sans histoire on livre le colis et on récupère la paye.

Alors qu'on visionne les vidéos prise par les caméras embarqués sur le SUV, on reconnait le visage de Running Dan qui passe sous les roues avec d'autres goules. Un dernier message à Telenov nous permet d'avoir un petit bonus qui fait plaisir. Maintenant direction la douche et le plumard !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al'Hun
Gouaille


Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 01/05/2016

MessageSujet: Re: Shadowrun   Mar 13 Fév 2018 - 19:06

Ç était qui l'heureux élu pour le debrief du massacre des Redmonds ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wolfers
Président
avatar

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 1782
Age : 25
Localisation : Fontenay-le-fleury
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Shadowrun   Mer 14 Fév 2018 - 9:17

Fox il me semble, c'est le seul qui ne l'a pas encore fait.
On fixe la prochaine date ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wolfers
Président
avatar

Gémeaux Coq
Nombre de messages : 1782
Age : 25
Localisation : Fontenay-le-fleury
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Shadowrun   Jeu 29 Mar 2018 - 12:49

Session 5-6 : Nain bourrin, gros boudin
---------

///=- Mercredi 20.Fév. 2072

Nous sommes rentrés il y a deux jours de notre petite virée sur les terres du Conseil Salish-Shidhe. Chacun de notre côté nous avons pris le temps de décompresser mais on ne devrait pas tarder à remettre le couvert puisque je viens de recevoir un coup de fil d'un certain Klubbs.
Rendez-vous au second étage du Corson Place Hostel en fin d'aprem. Cette fois-ci pas de mauvaises surprises : on se pointe avec une heure d'avance dans un bar voisin et Max/Dainin fait une petite reconnaissance astrale pendant qu'on fait le tour de la place. Tout semble en règle.

Dans la salle loué pour l'occasion on a la surprise de découvrir une gamine naine d'une douzaine d'années, Cheryll, bientôt rejointe par son père, un hispanique assez joviale. Apparemment les deux sont plutôt spécialisés dans les missions pour débutant et nous allons être servi !
Bien loin des road-trips hallucinatoires on doit cette fois-ci aller foutre la merde dans les locaux d'une petite boite d'informatique travaillant sur des interfaces RA/RV. Nom de la cible : IGNENSIS. La paye est raisonnable (2.5K) par rapport à la difficulté de la tâche. Pas de létal donc, ni même de gros dommages, il faut juste faire une grosse farce aux employés.

En sortant de la petite réunion, on reçoit un coup de fil d'un certain Peaceman, un chaman ork, fixer pour les néo-anarchistes. Il nous propose de le retrouver à 12h au Inarands, un bar dans les Barrens. Ça sent les emmerdes et on repense avec nostalgie au début de la semaine...


///=- Jeudi 21.Fév. 2072

Finalement, on se trimbale peut-être juste un aimant à emmerde : Imuto. Après la conversation avec Peaceman, cet idiot l'a pris au mot ! Devant le bar traînait les membres d'un gang de motards. Alors qu'on se demandait quel devait être notre approche, il ouvrit la portière et, la fleur au fusil, balance bien fort un "va niquer ta mère". Avant même que la surprise retombe, j'étais dehors le katana au clair.

Pas le temps de comprendre. Zwiiing *Takata*,*Takata* - Schlick/Tchak - vrrrroum*BAM*
15 secondes plus tard, le sang coule le long de ma lame et les poings du nain on changé de couleur. La rue est jonchée de cadavres alors qu'on met les voiles dare-dare.

Deux pâtées plus loin, Lazarus s'arrête pour nous jeter sur le pavés sous les insultes de l'elfe magot...
Du coup je découvre les Barrens. Imuto se délecte d'une substance étrange - soit disant du poulet - pendant que sur mes gardes, j'attends l'arrivée des remplaçants. Ne tarde pas à débarquer un elfe en costard, Era, que je prends assez vite pour un demeuré. Et venant d'une autre direction, Samin, une femme typé moyen-orient. Les présentations sont à peines faites qu'on reçoit un nouveau coup de fil de Peaceman. Rendez-vous déplacé à 16h au Flushton, dans le même quartier.

Sur place, le Johnson, un homme d'âge mûr présente rapidement la mission alors qu'Imuto va faire un tour aux chiottes pour mater son émission télé : 小人はばかです!
L'objectif est de détruire le Brooklyn Bridge. Tout simplement. La paye est bonne et Era qui se débrouille pas trop mal en parlotte malgré les apparences arrive à négocier pour qu'on 5K avant, 10K après et 2K de primes si fait en moins de 10 jours ou 1K si en moins de 15. On pourra trouver des explosifs chez KG Construction sur la 19ème dans Downtown.

Durant la soirée on fait quelques recherches sur nos deux missions.

~~ Résultats
IGNENSIS
>PDG Louis Filkenstein
>Société rivale dans l'immeuble d'en-face, même étage
>Intervention prévu dans la nuit de dimanche à lundi

BROOKLYN BRIDGE
>AZTECHNOLOGY a lancé un appel d'offre pour faire reconstruire le pont
>Karl Gallet, le pdg de KG Construction est notre Johnson


///=- Vendredi 22.Fév. 2072

Quelques courses effectués pour préparer la run de dimanche soir et recherches.
>Panda³, un hacker mis en relation via mon contact Sai pourra désactiver les systèmes de sécurités : prix 1K


///=- Samedi 22.Fév. 2072

Je contacte rapidement Panda³ à nouveau car on s'organise pour aller récupérer les explosifs le soir même.
On s'y prend à la bourrin, défonçant à la masse et avec les pouvoirs du mage la porte renforcée derrière laquelle ils sont gardés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ERA
Avorton


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 10/03/2018

MessageSujet: Résumé partie du 24/03/2018   Jeu 29 Mar 2018 - 13:39

Hello all,

Voici ce que j'ai retenu.

Depuis plusieurs jours, j’errais dans les rues à la recherche de nourriture. Alors qu’enfin je tombe sur un petit festin (un triangle au jambon même pas avarié !), mon comlink sonne !
Un gars rencontré il y a peu me propose un travail. Je dois rejoindre ses amis Jim et Imuto. Tout ragaillardi par cette nouvelle, je pars au petit trot en footing en consommant avec un plaisir affiché ma dernière trouvaille.
Une petite demi-heure plus tard, j’aperçois enfin mes futurs compagnons.
L’un est accoudé au stand d’un marchand de poulet. Drapé d’un kimono noir, il a la main fermement posé sur son sabre et regarde l’horizon avec beaucoup de concentration. Sauf que devant lui, ben… il y a rien… C’est bizarre.
L’autre tente d’engloutir plusieurs boules de poulets en même temps sauf que sa bouche est trop petite alors forcément c’est dur. Il s’agit d’un nain en treillis qui porte fièrement une barbe violette. Je n’avais jamais vu de Nain punk militaire avant. Lui n’est pas concentré mais plutôt contrarié (C’est peut-être le poulet).

Je leur fait un coucou franc et appuyé de l’autre côté de la rue. Il faut toujours se montrer sous son meilleur jour pour commencer un nouveau travail !
Ils n’ont pas l’air content de me voir. Quelques secondes après une fille arrive. Elle s’appelle Samin. Je pense tout de suite à Lara Croft en mode désabusée. Avec un tel niveau de positivisme, je sens qu’elle ne va pas beaucoup rigoler cette team.
Je lance « Et si on fêtait notre rencontre autour d’une boulette de poulet que tu m’offre Jim, j’ai trop faim ? » Il ne répond pas vraiment. Voyant qu’il devient encore plus renfermé, je lui demande si tout va bien. C’est alors que je me rends compte qu’il est blessé. Pourquoi il ne le dit pas c’est plus simple ! Lui proposant naturellement mon aide, je pose ma main se pose sur son épaule. Et voilà qu’il me la tort. Il est fou ce type ! « Tu ne veux pas que je t’aide ? » Il me lâche. Je repose ma main et place mon front sur son torse. Après quelques secondes de concentration je tape fort là où il a mal.
Vu que ça a l’air d’aller mieux, il m’offre un peu de poulet. J’avais trop faim, c’est super les nouvelles rencontres !
Jim et Imuto commencent à nous expliquer le travail mais je ne comprends pas tout. Tentant de synthétiser les quelques éléments que j’ai cru percevoir je lance : « en fait il faut faire une blague ? ». D’un air dépité, notre samurai bougon répond : « Oui c’est ça on doit faire une blague… ». La blague en question c’est pour les gens du 22ème étage (enfin je crois que c’est cet étage là…) d’un immeuble.
Ils pensent boucher les toilettes (avec du béton), faire de la fumée, faire pleuvoir, mettre de la colle dans le savon,… Je pense alors à la blague des tapettes à souris que je propose. L’idée est retenue, je suis content d’avoir participé.

Après un appel, il semblerai qu’il faille se rendre dans un bar pour 16h. Au moment de partir c’est l’inventaire des armes. Ils ont tous l’air choqués, voir atterrés quand j’assume haut et fort que je suis contre les armes à feu. C’est finalement avec entrain (enfin surtout moi) que nous partons vers la boutique anti-bestioles. A noter tout de même que Samin se tient à une distance. C’est peut-être parce que je ne me suis pas lavé depuis quelques jours.
On arrive devant le magasin et quelques boites de cafards et tapettes à souris plus tard, mes nouveaux compagnons décident d’aborder quelques Orcs pour leurs acheter du « Zen ». Ca fait voir des trucs marrant semble-t-il une fois mélangé à l’eau.
Imuto stresse car il doit regarder son émission préférée qui commence en même temps que le rendez-vous : 16h. Ça me fait vraiment plaisir de le voir comme ça. Derrière son stress, on devine des petits yeux qui pétillent d’impatience. Comme quoi on a tous besoin d’être content de temps en temps.
Devant le bar, Jim décide de faire le tour tout seul. C’est bizarre. Je pense alors aux films d’horreur : il ne faut jamais se séparer sinon on meurt. Bonne nouvelle, il finit par revenir et on rentre. On voit des bains remplis de poissons qui mangent ce qu’il y a sur la peau. C’est une très grosse et très grande dame qui nous emmène à l’arrière du bar.

Là se trouve Karl. Il a l’air pas bien quand on rentre puis ça s’arrange vite. Une fois installé, il nous donne 500 nuyens. Trop bien ! Ça en fait des repas ça !
Il veut que l’on casse un pont et nous explique des trucs. Imuto n’écoute pas vraiment et Jim parle tout le temps. Il nous propose 5 000 maintenant et 10 000 plus tard. Jim essaie de négocier. Je le soutiens en disant qu’on n’est pas n’importe qui ! On m’avait bien expliqué à l’école qu’il faut toujours se mettre en avant puis attendre une réponse. Plus celui qui achète parle, plus c’est gagné.
Il commence donc à nous jauger mais Jim ne peut pas s’empêcher de parler et il accepte la proposition. Je remets donc une couche avec un : « Le prix ça ne va pas, je ne me suis pas payé mon magnifique costume comme ça. »
Il accepte donc de nous faire un prix : + 2000 chacun si c’est fait sous 10 jours et +1000 si c’est sous 15jours.
Plans à l’appui, il affirme qu’il faut faire exploser soit le pilier principal soit les 4 câbles. Enfin les explosifs sont à notre disposition à une adresse. Il nous fournit le système de sécurité de l’endroit. Ce n’est que plus tard que je comprendrai qu’il faut les voler.
On prend un taxi pour aller chez Samurai ronchon (Jim). Le chauffeur est très gentil et nous fait ne nous fait même pas payer juste parce que Samin lui a demandé. Elle est trop forte cette fille ! L’appartement de Jim est super cool. Il y a plein de tatamis sympas. J’en profite pour faire des roulades (j’adore ça !). Il y a aussi une petite musique de fond ponctuée de Ding et de Dong rigolos.
Alors que l’on parle plan, je me dis qu’il est l’heure de réfléchir. Je me tapote donc avec intensité le dessus de la tête et d’un coup tout est plus clair. Samin nous aide drôlement équipée de son petit écran avec plein de recherches fructueuses.


Il y a deux missions :

- Pour la première, il s’agit de faire une mauvaise blague aux employés d’une entreprise lorsqu’ils arriveront le matin (Ciment dans les toilettes, colle dans le savon, tapettes à souris, Zen dans l’eau, blattes,…). Jim trouve un gars qui peut nous faire entrer et sortir de l’immeuble sans soucis. On prévoit donc le coup pour dimanche soir.

- Pour la deuxième il s’agit de faire sauter le pont de Brooklin. Maintenant que j’y pensais plus sérieusement, ça n’allait pas être du gâteau. La décision est prise pour faire péter le pilier central. Par contre, ce que nous confirme un ami de Samin, c’est que la protection est importante sur place : Magique, drone et gars entrainés. Cependant il semblerai que la voie maritime pour accéder au pilier ne soit pas vraiment surveillée. Notre ami le nain se fait fort de s’y rendre à la nage (je me demande bien comment il arrive à nager avec les deux blocs de métal qui lui servent de bras). La question se pose aussi des victimes. Comment s’organiser pour ne pas tuer trop de monde dans l’explosion ? Samin apprend aussi qu’il y a un projet de l’entreprise Assnologie de détruire le pont pour le reconstruire.
On n’arrive pas trop à se décider plus précisément. Ce qui est sûr c’est qu’il faut faire des recherches complémentaires et surtout récupérer les explosifs.

En voilà une autre paire de manches !
Le plan : Trouver quelqu’un qui peut entrer dans la salle des explosifs et le convaincre de nous les sortir. Une fois devant le bâtiment, je me lance pour demander à un employé quelconque, qui a le droit de rentrer dans la salle des explosifs ? Je m’achète un café et le renverse sur quelqu’un qui sort de l’endroit. J’ai vu ça dans un film, il parait que ça marche à chaque fois. Je m’excuse et lui propose de boire un verre pour me faire pardonner. Il finit par accepter malgré sa femme qui l’attends (elle n’a pas l’air super gentille). Comme mon mentor me l’avait bien expliqué, pour demander des secrets, il faut se concentrer et taper dans le dos. Je le fais donc et il me raconte que deux personnes ont accès aux explosifs : C’est Karl (qu’on connait !) et Jeff son mari (à Karl) mais qui est malade à l’hôpital. Je repars donc fièrement vers mes compagnons et leur raconte. Jim est pas content mais je ne comprends pas trop pourquoi. Ils voulaient savoir qui avait accès à la salle. Ils le savent maintenant. Bon je tente d’aller discuter avec la dame de l’accueil de la société mais je n’arrive pas à savoir dans quel hôpital il est. On parle de réussir à trouver son badge. Jim n’est pas d’accord parce que ça va impliquer Karl. Le temps passe et comme on n’arrive pas à se décider ça craque et on y va comme des bourrins.
Jim appelle son ami pour qu’il s’occupe de la sécurité informatique. On gare le véhicule devant. Imuto casse la fenêtre à la masse et tente de faire pareil avec la porte super solide qui est devant les explosifs. Pendant ce temps Samin surveille dans le Van et Jim se balade dans les locaux on ne sait pas trop pourquoi. Je reste avec Imuto pour l’encourager.
C’est alors qu’une voiture de police arrive. Ils voient la fenêtre cassée et vont regarder. Samin sort du Van et explique aux policiers que tout va bien, que le proprio est à l’hôpital. Ce n’est pas très clair tout ça mais elle arrive à convaincre l’un des deux policiers. Elle oublie par contre de nous prévenir qu’il se passe des choses dehors. Imuto continue donc de taper comme un ours sur la porte qui ne bouge pas beaucoup.
Les policier repartent suite à l’intervention de notre hacker qui leur fait croire qu’il y a un truc grave pas loin. Il nous annonce dans la foulée qu’il nous reste moins de dix minutes. J’ai alors l’idée folle qui me vient de je ne sais pas trop d’où (Samin ?), d’aider Imuto à ouvrir la porte.
On essaie donc ensembles avec Imuto. Je la soulève et lui il tape. 1, 2, 3  et BOUM ! La porte part au plafond. On y est peut être allé un peu fort là…
Dedans il y a plein de caisses et on ne sait vraiment pas quoi prendre alors on prend tout avec la poudre d’escampette.

On a les explosifs ! Maintenant on fait comment avec ce pont ?

Merci à tous pour la partie. J'ai hâte qu'on calle une nouvelle date.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ERA
Avorton


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 10/03/2018

MessageSujet: Re: Shadowrun   Jeu 29 Mar 2018 - 13:54

Oula... je crois qu'on s'est télescopé. Désolé Wolfers. Ca m'a pris un peu de temps de l'écrire ce midi et entre le début et la fin, j'avais pas vu que t'avais posté.
Je me rends compte en lisant ton résumé que je me suis peut un peu étalé là... J'essaierai de faire plus synthétique la prochaine fois.
Sorry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shadowrun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shadowrun
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samedi 26 mai : création perso Shadowrun / ?
» Demande d'avis sur la partie de Shadowrun :)
» BD Shadowrun
» [Shadowrun] [Background]
» Shadowrun 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À la Croisée des Fers :: A l'auberge :: Débriefings des parties-
Sauter vers: