Club de Jeux de rôle situé à Noisy-le-Roi
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 24 Oct 2006 - 23:16

So what ? Point d'exp ? Jet de path ? Bref tout ce qui sera zappé d'ici un an Wink
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5881
Age : 29
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 24 Oct 2006 - 23:39

Oulà, mais t'es à la bourre PiloO, ça fais longtemps que Constantinople n'est plus.

Pour le reste, nos pauvre petits Assamites sont condamnés à servir des Follower of Seth jusqu'à la fin de leurs sombres jours (on s'est prit une espèce de Heart of Darkness et maintenant on a plus le choix, sinon on burn).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mer 25 Oct 2006 - 1:31

Autant dire qu'on est in ze shit à la ouanégaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mer 25 Oct 2006 - 1:59

je parle de notre campagne à nous, on a fii e scénar à l'arrach et reno à promi de regler la suite sur internet,
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5881
Age : 29
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mer 25 Oct 2006 - 2:33

Ha, vous refaîtes le même scénar que nous ?

Mais je croyais que vous faisiez une capagne avec des vampires du Sabbat en pleine tournée pour vous foutre sur la gueule avec la Camarilla, vous avez arrêté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mer 25 Oct 2006 - 17:16

ah marrant vous avez fait le meme scénar que nous...
alors vous vous êtes arreter ou ?
sinon psssi c'est koi ton prénom Ronnie Waâm ? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Mouk
Grand Ancien
avatar

Taureau Serpent
Nombre de messages : 6334
Age : 40
Localisation : Marly-le-Roi
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mer 25 Oct 2006 - 21:35

veyron a écrit:
ah marrant vous avez fait le meme scénar que nous...
alors vous vous êtes arreter ou ?
sinon psssi c'est koi ton prénom Ronnie Waâm ? Embarassed

C'est pas la même campagne, les gars. Constantinople, c'est un point commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mer 25 Oct 2006 - 23:34

veyron a écrit:
ah marrant vous avez fait le meme scénar que nous...
alors vous vous êtes arreter ou ?
sinon psssi c'est koi ton prénom Ronnie Waâm ? Embarassed


Mon prénom est Philippe, Président et Membre Fondateur de l'Occulte CCL de l'ALCDF, qui va là je te prie !
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5881
Age : 29
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Jeu 26 Oct 2006 - 0:11

Faut dire qu'on te voit pas souvent au club Pil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Jeu 26 Oct 2006 - 1:41

Normal, le CCL serait pas occulte si son président et fondateur était visible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Jeu 26 Oct 2006 - 14:07

P'tit Mouk a écrit:
Faut dire qu'on te voit pas souvent au club Pil...

pour moi c'est devenu super compliqué d'aller faire du jdr à noisy, mais je pense à vous les choux (hb)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Jeu 2 Nov 2006 - 13:10

jai ppri des notes, vous aurez vos maigres PX, lol et vos point de pass en moins, pas de soucy. bom aller je V a la plage je vous laisse Smile
nan je dec...il fai froid ce soir


je vie chez un peruvien truc de con didonc .

sinon tou roule en oz et tou vas bien et vive les gonzesse je croi ke je V men faire un bon paket

bibi falik
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Jeu 2 Nov 2006 - 14:20

hunter kiker va Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Ven 3 Nov 2006 - 11:00

remise des points d'experience

avant dernier chapitre
avant daller voir pochtli et jusqu'a larriver au palla grande


1 point automatic pour tou le monde

1 point d'ex d'aprentissage pour tout le monde

1 point de danger pour tou le monde

1 point de role playing pour tou le monde sauf 1/2 point pour camillia ( cause dodo )

dernier chapitre

1 point automatic pour tou le monde

1 point d'ex d'aprentissage pour tout le monde

1 point de danger vincenzo, friedrich

1 point de role playing pour tou le monde sauf 1/2 point pour camillia ( cause dodo )


cloture du scenario

1 point de sagesse pour tou le monde
1 point d'heroisme pour friedrich ( sauf si j'ai oublie des truc pour vous ? dite le moi )

1 point de succé car vous vous en etre spas si mal tirer vu nos etat de fatigue.



Jet de passe

friedrich - jet de consience a 5 cause trop de mort ou ta pas reagi

raph - un jet a 4 de conviction pour ne pas avoir preserver les reve ( petronius dead )

diana - aucun ok pour ce ke tu ma demander consernan ta pass

pil - aucun
vincenzo - ok pour augmentation de ce ke tu veu depuis des siecles et pas de jet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Ven 3 Nov 2006 - 13:56

pas de pts de souvenir ?
Revenir en haut Aller en bas
P'tit Mouk
Administrateur
avatar

Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 5881
Age : 29
Date d'inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Ven 3 Nov 2006 - 14:04

Tiens, y a un 2e Friedrich à Constantinople... Espérons qui finisse mieux que le premier. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alcdf.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Ven 3 Nov 2006 - 14:11

sisi en multiplicateur fois 3 comme dh'ab mais votre reserve va pas tarder a s'epuiser

hé hé
lol




pour plus de news sur moi

http://www.chaosascend.com/reno/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 6 Nov 2006 - 8:24

plan du Teocalli:




Plan de la chantry Tremere Antitribu dite "l ' Université del Tercer Circulo del Serpiente Dorado "



Lieu du Palla Grande de1998:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 14 Nov 2006 - 9:45

avez vous noté les 2 ou 3 conseil/indiquation que vous a donné Petronius/ascienos avant de mourir ?

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 14 Nov 2006 - 21:32

Je ne me souviens plus... je crois que "oui" mais :
1/ il était fort tard
2/ tu as nos notes donc impossibe de te répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mer 15 Nov 2006 - 13:40

oki doki !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Jeu 23 Nov 2006 - 13:16

reno a écrit:
avez vous noté les 2 ou 3 conseil/indiquation que vous a donné Petronius/ascienos avant de mourir ?
Smile

Vinaigrette des Quisitors :

1 cuillere à café de moutarde
1 cuillere à café d'huile d'olive
2 cuillere à soupede vinaigre balsamique
une pincée de sel
une pincée de poivre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Ven 6 Juin 2008 - 18:47

bientôt le redépart!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mer 11 Juin 2008 - 3:04

Le 6 juin sera désormais connu comme le Vampire : Dark Age - Assamite Chronicles Back in Motherfuckin' Business Day. Le V:DA-ACBiM'B Day 6.

Et ce sera une fête nationale aux Etats-Unis lorsque j'y serai président.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 21 Oct 2008 - 18:22


Mail Interne à la CIA 15 Octobre 1998

L'agent MArc Rigwel n'as pas était retrouvé après l'atentat du train le ramenant de l'enquête dossier H6M 456 432.

Voici le dernier mail qu'il nous à envoyé des lieux de l'enquête:

E-Mail adressé au Supérieur Lars Lachaud du departement enquête scientifique:

[- mail expedit 455 secure transfert MP code 45 -]

Lettre retrouvée à demi brulée retrouvée dans les cendres d'une vieille bâtisse détruite par les flammes dans le banlieue de Montreal 17 Septembre 1998


[Chère Carmen,

Voici bien longtemps que je te parle de [ Texte illisible ]

tu trouveras dans ce texte certaine réponse à tes questions.

Et je crois en effet que tu as raison, la longue nuit approche inexorablement.

[ texte illisible ] regarde par toi même:






Les signes de la Géhenne


Silence! Ecoutez les cris des corbeaux!
Le silence du vent chaud se levant dans les rues

Les tours cachent les ténèbres de la nuit


Quand le rêve de Lasombra deviendra vrai,
Le jour où la Lune sera rouge sang
Et où le soleil se lèvera noir sur le jour,
Ce jour sera le jour des damnés,
Le jour où les enfants de Caïn se lèveront à
nouveau.



Et le monde deviendra froid et des choses atroces surgiront du
sol

Et de grande tempêtes souffleront, des éclairs
allumeront des feux

Les animaux pourriront et leurs corps, déformés,
tomberont.



Alors, les Père de nos Pères suriront eux aussi du sol
Ils cesseront leur jeun sur les premiers d'entre
nous

Ils nous dévoreront tous.


Le deuxième jour, Caïn reviendra, et il appellera ses enfants à
l'endroit du rendez-vous

A l'emplacement de la Première Cité, il leur fera
signe, assis sur son trône de basalte.



Et Caïn déclamera les noms de ceux qui doivent être détruits,
Ceux dont les crimes sont trop grands et ceux qui
ont consumé le coeur de leurs Pères

Seront amenés devant le Trône Noir et seront forcés
à boire le sang de Caïn

Et le sang de Caïn brûlera leur sang
Et la Sombre Mère elle même sera placé en avant

Et là, dans la vallée d'Enoch, il y aura un combat

Un duel entre le Sombre Père et la Sombre Mère

La Reine des Démons mordra profondément
Le Roi Damné mordra plus profondément encore

Nous ne savons ce qui arrivera par la suite,

Mais le ciel se déchirera, ainsi que la terre en
dessous,

Et les forces de l'Enfer seront vomies par le sol.



[ Texte illisible ]




Quand les neiges consumeront la terre
Et que le soleil vacillera tel une chandelle dans
le vent

Alors, et à ce moment seulement, naîtra une femme,

La dernière fille d'Eve,
Et en elle elle portera le destin de tous


[ Texte illisible ]

Nos nuit son compté, j'espère que votre grande Réunion ce déroulera bien, et j'espère que tu m'en diras un peu plus après ton retour du Voïvoda des 7 lunes.

Prend soin de Friedrich [ Texte Illisible ] l'a beaucoup affecté.

Paix et sérénité à toi, et que la main blanche prospère.

Lionel Christianus
Ton aimable et chaleureux amis Nodiste

fin de la lettre]

Le possesseur de la lettre Marc Rigwel est porté disparu

que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Sam 25 Oct 2008 - 22:20

je suis troublé...il n'est pas censé être mort christianus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 27 Oct 2008 - 13:34

reli le text mon beau, mais c'est document on été retrouvé dans sa maison en flame apres sa déstruction

c'est un teaser par rapport au prochain scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Ven 31 Oct 2008 - 15:52

On est sensé préparer un truc pour le 15?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 4 Nov 2008 - 15:17

alors non pas besoins de préparer de truc pour le 15, je vous envoie vos fiche d'ici peu , pour que vous repartissiez vos XP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 11 Nov 2008 - 23:49

d'ici peu...je sens que ça veut dire samedi 5 minutes avant le debut de la sessions...Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mer 12 Nov 2008 - 19:12

ouep ya un peu de ça Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 17 Nov 2008 - 0:00

Nous reprenons nos aventures où nous les avions laissées : sur le trottoir de la fondation tremere! de Mexico City (pourquoi faut il qu'on tapine toujours pour cette engeance...)

Pour changer, ou plutôt pour ne pas changer la décision pour savoir quelle route nous allons prendre est tout sauf facile : allons nous partir en quête du lieu ou reconstruire le rêve de Michael ? Allons nous venger Petrone ? Essayons nous de retrouver les deux orphelins recueilli par Petrone ? (Christian se focalise sur eux : ils sont dans un bus en plein milieu de la pampa) Les débats font rage dans le taxi de Feo Ramos.
D'un quasi commun accord nous décidons d'essayer d'en apprendre plus sur l'identité utilisée par Petrone à Mexico, a t il une coterie ? Quelle sont ses habitudes ? Pour ce faire nous nous rendons à l'Atzcalt.
Dans la discothèque nous organisons notre replis diurne chez un parrain local de la pègre (Huitago Mendez) & préparons la retraite, la collecte d'informations est un brillant échec dans la plus pure tradition des héritiers du rêve car....il n'y a pas un seul de 500 Kindred de la ville cette nuit là.

On prend donc la décision de se rendre chez Ascenios (Petrone) à quelque pas d'ici pour y récupérer les deux orphelins. Dans l'appartement, des traces de préparations à la va vite nous font craindre le pire : ils sont partis dans l'urgence. Parce qu'on aime ça & aussi parce qu'on à confiance en nos capacités d'anciens, on re-fouille l'appartement. On n'y trouve rien de plus qu'une lettre qui a sont importance. Elle a été rédigé par notre vieil ami (?) Zelios, il nous dit qu'il prends soin des orphelins & qu'il nous livre les dernières informations que petrone souhaitait nous communiquer (étrange qu'il ne l'ai pas fait ces 500 dernière années, hein ?, pourquoi a t il attendu tout ce temps pour nous parler de la re fondation ?). Il s'agit d'une liste de titre ainsi que leur localisation géographique, c'est généralement suffisamment laconique pour ne pas stipuler clairement de qui il s'agit (ex : "La sarrazine à Sidney" ou encore "Le traitre qui a donner la ville aux croisés à Las Vegas") quand ça ne l'ai pas la localisation est on ne peu plus vague ("Le Vykos aux USA"). A quoi cela peut il bien nous servir ? Comment les convaincre de participer à nouveau au rêve de Michael ?
Nos débats (notez combien ils sont nombreux et au fond assez stérile) sont interrompus par un téléphone qui sonne, chacun regarde dans sa poche, est ce le sien ? non ? d'où vient ce alors ? Attention surprise, du thorax de Carmen, oui, oui de son thorax. Passez le moment fort désagréable où Christian interprète avec brio Nip (ou Tuck au choix) dans un appartement bordélique, on y découvre un téléphone de luxe, emballé dans un sac hermétique placé entre le derme & les côtes.
N'ayant pas été suffisamment prompt, nous n'aurons pas notre correspondant en direct & devront nous contenter de son message. La personne à l'autre bout du fil est un homme "c'est Humphrey" s'annonce t il. Il semble savoir à qui il s'adresse, il a apparemment trouvé quelque chose d'importance ou compris le fonctionnement d'une quelconque machination, il nous en dira plus d'ici quelques jours. Deux ou trois, ou moins...si on veut bien le faire sortir de la geôle de Las Vegas où il croupit pour le moment.
Bon je résume : on retrouve un téléphone -en état de fonctionnement- dans mon corps (il n'y a pas été implanté à ma souvenance cette dernière année), un inconnu nous appelle, il nous dit qu'il est à Las Vegas, nous donne même à quel croisement on peut le trouver....Je vous le donne en mille, que propose les garants de la sagesse de service ? D'aller illico presto à Las Vegas voir de quoi il retourne !
Cette perspective me semble au premier abord assez stupide, la decouverte d'un sceau de magie serpentine sur la batterie n'augure rien de bon : soit c'est quelque engeance de mon espèce qui l'y a mis là - bon ben là c'est clairement pas bon -, soit c'est moi même car cela touchait un sujet extrêmement sensible - solution extrême qui témoignerait de la sensibilité du sujet-.
Quoiqu'il arrive Camillia à défaut de Friedrich se rallie à leur cause, et nous profitons de la richesse de Huitago pour nous expatrié à Vegas en jet privé.
La nuit chez Huitago il se passe deux phénomène étranges :
- Vincenzo s'enflamme sans pour autant mourir pendant la journée
- je fait un rêve d'un homme bâtissant de ses gestes une cité d'or au milieu du désert, le routes, les murailles, le bâtiments semble s'élever sur un simple geste de sa main. La cité est d'apparence moyen ageuse, l'homme est juché au sommet d'un minaret.

Le lendemain matin nous voilà partis pour Las Vegas, cité champignon en plein milieu du désert du Nevada. Dans l'avion Christian change l'apparence de Vincenzo pour quelque chose de...particulier, pendant ce temps Carmen se nourrit & entreprend de faire de Huitago son serviteur.

Nous optons de nous faire passer pour les avocats d'Humphrey dont nous ne connaissons pas le nom de famille & de nous rendre au commissariat. Nous nous introduisons avec Christian dans la place forte en abusant facilement des mortels qui la tienne. Un policier nous conduit à la cellule où enfermé Humphrey. Le seul hic...c'est qu'entre temps Humphrey est mort...hé oui...gros coup de malchance pour lui & encore plus pour nous. En visionnant la bande vidéo on constate qu'il a été par ce qui semble être un quidam (Rick Burnett) qui semble avoir été possédé / dominé / contrôlé pour tuer Humphrey. (Dès lors deux questions se posent, qui ? & pourquoi ? Est lié à notre arrivé où aux informations qu'Humphrey était sensé nous transmettre ou alors est ce lié à une tout autre affaire ?)
Nous récupérons ses effets personnels, parmi lesquels ses papiers & suffisamment d'éléments pour nous permettre de localiser son domicile, domicile auquel nous nous rendons (logique puisque c'est certainement là où l'on veut nous amener...les fous de Dieu prétexteront l'excuse magique qu'il remette lors non vie entre les mains de Dieu, that's why tomber dans un piège is cool & pas si grave que ça au fond...l'âme immortelle & cie)

L'accès à son domicile est des plus aisé (on défonce le hall d'entrée dans la plus pure tradition montrealienne...comprenne qui voudra) une fois la porte d'entrée ouverte & le piège aux lampes de phosphore désamorcé (d'une façon pitoresque : en le déclenchant...notez
) on pénètre dans l'appartement d'Humphrey. On y trouve tout l'attirail du chasseur de vampire, lampe au phosphore, arbalète, eau bénite, un laptop verrouillé par un mot de passe, un laboratoire photo (avec les photos récurrentes de 2 hommes) & le journal de ce qui semble être un Kindred nouveau né de Las Vegas peut être bien le simulacre d'un quelconque ancien (constantinoplois certainement ?).
La visite de l'appartement du chasseur devint vraiment intéressante quand y fire irruption un humain armé assisté d'un kindred. Nous les avons mis sans grande difficulté en déroute. L'humain s'est suicidé alors que débutait son interrogatoire...



Dernière édition par Pilcore le Mer 19 Nov 2008 - 23:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 17 Nov 2008 - 15:01

merci phil,

Voici une image nocturne du Mandalabay ou vous vous trouvez.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 17 Nov 2008 - 23:59

Je ne résiste pas, qqes photos de vacances Smile

Le strip, by night :





Toujours le strip :





Dernière édition par Pilcore le Mar 18 Nov 2008 - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 18 Nov 2008 - 0:00

ouep nikel très bonne initiative, si t'en a d'autre je suis opé !: )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 18 Nov 2008 - 1:14

pour finir qqes hotels casino mais de jour.

Le mandalay :




Le new york new york :




Le MGM Grant :




L'excalibur :


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 18 Nov 2008 - 14:41

Voici le document trouvé chez Assienos / Petronius:

"Chères amis,


Le vampire qui ma capturé et ma séparé de mon ami Anatole est vraiment très dangereux, les pactes quil a passé avec les suppôts variolé des Décanis est tout simplement fou. Je pense que son esprit de vengeance le perdra.

Voici le message quun certain Assiennos que vous connaissez certainement ma' prié de vous transmettre, après mavoir fait promettre de prendre soin des enfants, ne vous inquiétez pas ils sontàa labri :

·
L'Autokrator: En torpeur à Minsk.

·
La Sarazine: Prince de Sydney

·
Le chef des gardiens de la citadelle de Pétrion: Bern en suisse

·
Le traitre qui ouvrit la grande porte de la cité flamboyante à l'armée impie: Las Vegas

·
Le rock de Constantinople: Damas

·
La prestesse des rêves : Mexico city

·
L'envoyé du clan Tremere: Istanbul

·
Le Vycos: U.S.A

·
Lambassadeur du fils: Indéterminé

·
Chambellan et Quaesitor: Istanbul

·
Prefet Militaire: Passé a linconnu

·
Caesar Magister: Milan

·
Le prodige : étreint par votre ennemi héréditaire

·
Celui dont la peau fait œuvre: foret des Carpates

J'espère que ceci pourra vous aidez, je vous fais confiance. Si vous trouvez ce papier c'est que vous les Edenistes avez résolu votre quête ici.

Pour
ma part je m'enfui... nous nous retrouverons...


Pi "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Mar 18 Nov 2008 - 14:44

Documents trouvés chez Humphrey:

"Chasseur,

Le monde a changé. Des évènements sombres se dessinent, et
quelque chose est en marche. Les conséquences pourraient être dramatiques pour vous comme pour nous. C’est pour cette raison que je demande une alliance. Si vous voulez réellement aider votre espèce, je vous conseil de suivre mes instructions. Trouvez un casino du nom de El Cortez et venez seul ou accompagné à Minuit le 17 Novembre. Ne vous en faite pas nous nous rencontrerons entouré de nombreuse personnes et nous pourrons discuter cordialement. Je vous attends avec impatience là bas car des choses graves ce déroule, qui seront nuisible a nous tous.


C"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Documents trouvés chez Humphrey:   Mar 18 Nov 2008 - 14:49

Documents trouvés chez Humphrey:






3/1/1998





Déjà six ans…


Six longues années que je ne vois plus la
lumière du jour. Six ans que je n’ai plus aperçu une verte prairie autrement
que par le truchement d’un tube cathodique. Six ans que je vis presque seul,
dans ce cagibi humide, seul endroit accessible à ma bourse et que j’ai pu
trouver pour échapper aux rayons dévastateurs de la lumineuse incarnation de
Râ. Dans mon réduit, où règne en permanence la lumière blafarde d’une ampoule
de mauvaise qualité, j’ai installé un cercueil couleur ébène dans lequel je
puis venir me dissimuler lorsque la lune se couche, pour échapper à la brûlure
de l’astre du jour.


Je suis obligé de sortir trois ou quatre fois
par semaine, pour aller me nourrir. Depuis cette nuit fatale de décembre 1992,
je bois du sang pour survivre.


Au début, j’ai bien essayé de ne pas tuer
d’être humain, mais je me suis vite rendu compte que leur vitæ était de loin la
plus nourrissante… La plus nourrissante, et la plus savoureuse aussi. Je peux bien
sûr me rabattre, le cas échéant, sur n’importe
quel mammifère, mais dans cette jungle de béton, il est plus facile de trouver
un humain que n’importe quel autre animal, à part les animaux domestiques, et
je ne suis pas du genre à me nourrir de chien ou de chat. Auparavant, je devais
me nourrir tous les soirs, mais aujourd’hui ( oh, que ce mot est mal choisi )
je peux rester quelques jours sans devoir chasser pour assurer ma subsistance.





J’avais décidé d’écrire ce journal il y
quelques temps, déjà, mais j’avais à chaque fois repoussé l’échéance. Et puis,
cette nuit, j’ai fait une rencontre. Une créature si bizarre… Elle m’a suivi
pendant toute ma chasse, puis s’est détournée de moi dès que j’ai attaqué ma
proie au détour d’une ruelle inoccupée. J’ai fait semblant de ne pas remarquer
que de chasseur, j’étais devenu une proie, pour essayer de retourner la
poursuite à mon avantage, mais la chose qui me traquait a disparu dans la nuit.
Et depuis, j’ai peur. Je n’avais plus eu peur depuis le jour où l’on m’avait
inoculé dans les veines la Malédiction. J’ai peur que cette créature me
rattrape, un soir, et me tue. Je déteste cette vie, mais je ne peux me résoudre
à la quitter. Il aurait été très facile pour moi de me suicider, simplement en
laissant ouverte l’unique fenêtre actuellement barricadée de ma soupente, mais
la volonté de survie est beaucoup trop présente en moi pour cela.


La seule façon que j’aie d’échapper à cette
créature, c’est de la tuer, ou du moins c’est ce que je crois. Elle possède une
vivacité étonnante, et si je n’ai pas vu son visage, je me l’imagine très bien.
Elle a le visage des monstres de mes cauchemars d’antan. Et moi, me
direz-vous ? Hé bien, comment pourrais-je le savoir ? Depuis six ans
que je ne me suis pas vu dans un miroir… Peut-être ai-je le visage d’un monstre,
moi aussi. Mais en laissant courir mes doigts le long de mon front et de mes
joues, je ne sens rien de changé. Ce qui n’empêche pas mes victimes de hurler à
chaque fois que je m’avance vers elles.





Le jour va bientôt se lever, et je sens déjà
une irrésistible torpeur m’envahir…



































4/11/1998





Je me réveille d’un sommeil de plomb, sans
aucun rêve. C’est l’une des choses qui me manquent le plus depuis tout ce
temps. Je n’ai plus eu de visite de mes amis en songe comme j’en avais si
souvent, presque toutes les nuits, auparavant. Peut-être parce que je ne dors à
présent que la journée ? Allez savoir... Les mécanismes du cerveau ont
toujours été une parfaite énigme pour moi depuis l’université. Je ne sais même
pas si on peut appeler ça dormir. Je qualifierai plutôt mon sommeil de mort
temporaire… De fait, je ne respire jamais, donc je suis mort, mais de plus,
pendant la journée, à la manière d’une gargouille qui se transforme en pierre,
je suis plongé dans une léthargie d’une profondeur abyssale. Il a toujours été impossible
de me réveiller, malgré les nombreuses expériences que j’avais tentées au début
de ma nouvelle existence, (ou plutôt non-existence ) en programmant ma montre
pour biper pendant mon sommeil.


Je n’ai pas envie d’aller chasser, ce soir,
mais je vais sortir quand même. Il faut que je vérifie si cette ombre me suit
toujours, et je vais tenter de mieux l’apercevoir. Bien que je sois un peu
inquiet, ma curiosité est toujours la plus forte.





Quatre
heures plus tard.





Je n’ai rien vu. Ni ombre, ni créature.
Pourtant, j’ai bien fait attention de me montrer à la lumière des lampadaires,
pour lui laisser un avantage, mais je n’ai rien vu. Bizarre. Cette ombre
aurait-elle été un effet de mon imagination ?











5/11/1998





Je rentre de ma chasse. Mon Calice de ce soir
était une jeune femme occidentale, les cheveux bruns, et son sang avait une
saveur fruitée délicieuse. J’ai laissé son corps dans la Seine. Espérons que
personne ne le trouvera.


Toujours aucune trace de la créature. Je
commence à me demander si ce journal est une bonne idée, après tout, puisque
personne ne le lira jamais.








6/11/1998





Ce soir, je n’avais pas besoin de me nourrir,
mais je suis sorti quand même, par curiosité, pour voir si cette créature de la
nuit se trouvait dans les parages. Je n’ai strictement
rien vu, mais il m’a semblé entendre des bruits de pas derrière moi quand je
marchais dans une venelle sombre. Je me suis aussitôt retourné, mais la rue
était complètement déserte...


D’ailleurs, je me demande pourquoi j’ai si peur
de cette créature. Elle ne m’a jamais menacé, après tout ! Et puis, j’ai
maintenant une force phénoménale et une rapidité hors du commun… Qui donc dans
cette ville pourrait me battre au combat à main nue ?





Je vais ressortir demain soir. Je vais tenter
d’entrer en contact avec un de mes anciens informateurs, du temps où j’étais
encore humain.


Du temps où j’étais encore humain… Que cela me
semble étrange de prononcer cette phrase, même après tout ce temps… Lorsque
j’étais encore un être humain, lorsque j’avais encore un emploi, lorsque je
pouvais encore me balader le long des quais de la Seine, regardant les reflets
du soleil dans l’onde…


Mon emploi… J’étais un jeune fonctionnaire,
plein d’avenir, travaillant à la CIA en tant qu’inspecteur. Et puis, un soir,
je suis allé trop loin lors d’une enquête, et je ne suis jamais revenu. Quelle
satanée recherche sur un satané repère de satané terroriste. Une enquête si
bien démarrée sur des cultistes d’un ancien Dieu sombre d’Egypte. Mais c’est
encore trop dur pour moi d’en parler, et encore plus de l’écrire.





La lune se couche.





8/11/1998





J’ai enfin vu la créature en face, il y a deux
soirs. Enfin… En face est un bien grand mot, puisque je n’ai eu le temps que de
voir une mâchoire presque humaine s’abattre sur mon bras droit, et me
déchiqueter mes chairs tandis que je poussai un cri de douleur. Et puis, mon
agresseur a disparu, tout simplement. Il était vêtu du même manteau, et j’ai vu
distinctement des yeux rouge comme l’enfer sur son visage.


Je venais de sortir de la gargote où loge ( si
l’on peut appeler ça loger ) mon vieil informateur pendant la pénombre. Je ne
l’avais plus revu depuis une demi-douzaine d’années, mais il n’a rien remarqué
d’étrange sur moi. Il n’a rien pu me dire sur une créature étrange rôdant dans
les rues, malgré la perspective alléchante des quelques billets que je lui
tendais. Je les lui ai donné quand même… Je n’ai plus grand chose à faire de
l’argent, de toutes façons.


J’avais à peine fait quelques pas hors de chez
lui que je me suis fait surprendre par cette chose. Cette blessure m’a fait plus profondément
souffrir que n’importe laquelle des estafilades qu’ont pu me faire mes
victimes. Je suis resté endormi pendant deux journées entières et une nuit, et
ce soir, ma blessure est presque refermée. Apparemment, il y avait quelque
chose de spécial, dans cette morsure, puisque je cicatrise d’habitude en
quelques heures.





Et puis… Pourquoi est-ce que cette créature me
suit ? Pourquoi m’a t’elle attaquée ce soir ? Je ne lui ai rien fait,
que je sache ! Je n’ai jamais blessé personne, en dehors de mes Calices,
mais personne ne l’a jamais su… Du moins je crois… Et puis, qui donc me voudrait
du mal ?





Il faut que je sorte, pour aller chasser.
Espérons que je ne ferai aucune mauvaise rencontre…





9/11/1998





Il s’est passée une chose…étonnante, durant la
journée. Cela est très difficile à expliquer… Je me suis mis à penser pendant
mon sommeil. En fait, ce n’était pas vraiment de la pensée, plutôt des images
qui s’imposaient à moi. J’ai vu un visage, d’une beauté extraordinaire
s’avancer vers moi, j’ai vu ces lèvres si belles s’ouvrir, et commencer à
articuler des mots que je n’arrivais pas à entendre. Je savais que j’avais déjà
vu ce visage quelque part, mais j’étais ( et je suis toujours ) incapable de
mettre un nom sur cette face, si parfaite qu’elle en était impersonnelle. Pendant quelques instants, elle continua à
tenter de communiquer avec moi, et je voyais toute sortes de sentiments passer
sur son visage. Tout d’abord la joie, puis l’indignation. Et pour finir, j’ai
nettement vu un spasme de colère déformer son visage. Qui d’angélique, est
passé de l’autre côté de la frontière pour bientôt paraître à la semblance de à
un démon. Les opulents cheveux auburn devinrent d’un noir sec, et les yeux, du
gris le plus pur prirent une teinte cramoisie éclatante.


Son faciès était à présent du plus repoussant,
mais je crois que je ne ressentais aucune peur. Il vociféra à mon encontre
pendant longtemps, puis je le vis fermer les yeux. Tout était à présent d’un
calme apparemment immuable. Puis je ne vis que deux trous béants à la place de
ses globes oculaires. Ces orifices commencèrent à grandir, pour bientôt créer à
la place de son visage un unique gouffre où je semblais devoir disparaître. Je
ne voyais à présent que du noir.


Pour la première fois depuis le début de ce
« rêve » j’entendis un semblant de voix…





Sachez que comme du temps qui fut le mien, le
Sire aura toujours le droit de vie ou de mort sur ses sujets.





Car c'est l'Ordre des choses tel qu'il a été
établit dans les Cieux comme sur Terre.






Mon père le Dragon a ce droit sur Moi, Moi je
l'ai sur vous,





Et vous, mes enfants, vous le possédez sur tout
Enfant que vous engendrerez.





Cette voix était chuchotante, frémissante,
comme détentrice d’un secret trop lourd à porter.





A ce moment, je me réveillais en sursaut,
exsudant du sang par tous les pores de ma peau. J’ai à peine pris le temps de
me nettoyer avant de m’asseoir à ma table de travail pour rédiger mes souvenirs
avant qu’ils perdent de leur exactitude.





Qu’est-ce que tout cela signifie ?





10/11/1998





Je n’ai rien vu de spécial, hier soir. Je me
suis attardé le plus longtemps possible dans les rues pour tenter de repérer la
créature, mais sans aucun résultat. Je suis rentré juste à temps pour
m’enfermer dans mon cercueil et ne pas souffrir de la brûlure du jour.





Je trouve que j’ai des réactions bizarres.
Cette créature m’a fait du mal, et pourtant je ressens le besoin viscéral
d’aller la retrouver, même si je ne sais pas encore où.


A l’endroit où elle m’avait mordu, il reste des
cicatrices crayeuses qui s’entrelacent en un fin réseau.


Je vais encore tenter de la retrouver, ce soir.
A moins que ce ne soit elle qui ne me retrouve. Auquel cas je n’écrirais
peut-être pas dans ce journal demain soir.


Et ce rêve qui continue de me hanter… Je n’ai
plus eu cette visite éprouvante, mais je n’arrête pas d’y penser.





13/11/1998





Je suis encore vivant. Corollaire immédiat que
pourrait faire un éventuel lecteur de ce journal : je n’ai fait aucune
mauvaise rencontre.


Wrong Answer.





Lors de ma chasse, il y a de cela maintenant trois
nuits, j’ai bel et bien eu le plaisir ( ou plutôt dans mon cas le déplaisir )
de me retrouver confronté à mon égérie.


Je venais d’aspirer la vitæ d’un jeune homme
des faubourgs, et j’avais dissimulé les restes de mon repas dans un endroit sûr
où je savais qu’il ne serait découvert que quelques mois plus tard, si je
n’avais pas de chance. Son sang était délicieux, sirupeux comme je ne l’avais
pas souvent vu. Le problème de tels calices, c’est que n’on peut y goûter
qu’une fois.


Je rentrais donc vers ma cachette, anxieux, et
c’est là que la créature est venue à moi, alors que je marchais à l’heure la
plus sombre de la nuit au milieu d’une rue désertée par les véhicules. Je
retranscris cette rencontre dans les moindres détails, de peur que ma mémoire
ne soit altérée par le temps.





Il s’est avancé d’une rue transversale où il se
tenait, marchant d’un pas hésitant. Il est demeuré immobile au milieu de la
chaussée, et a attendu que je m’approche de lui.


J’aurais bien évidemment pu fuir, mais ma
mystérieuse attirance pour lui ne faisait que croître au fur et à mesure que je
l’approchais. Maîtrisant les derniers restes de ma volonté, je m’arrêtais à
quelques pas. Il était vêtu d’un imperméabldéchiré, doté de multiples nuances
de gris et de marrons, et d’un visage noble, le même que la dernière rencontre.
Le col de sa gabardine était relevé, et je ne pouvais distinguer que ses yeux, rouge
vif.


- Qui êtes-vous ? Et pourquoi donc me
suivez vous ainsi ? dis-je d’un ton glacé.


- Je veux ton sang… J’ai besoin de ton
sang…siffla la créature.


- Mais pourquoi donc ! Parlez, avant que
je n’en finisse avec vous ! Criais-je. Je sentais la Bête en moi se
réveiller, j’avais envie de tuer.


Il me répondit d’une voix hoquetante :





- Tu es en contact avec Le fidèle parmi les
fidèles, celui que le saint esprit a donné a la terre, je sens en temps son
emprise, et nos vieille querelle doivent être reglé, je sais qu’il te manipule
cette idiot a robe pourpre !





-Regarde ce qu’il a fait de moi par ses
jalousies





- tu va me dire que tu n’y est pour rien, mais
moi aussi je peu lire, moi aussi je peu lire dans les rêve, et les tiens sont
proche de t’achevé, en plus si je ne me trompe pas tu es juif….ça n’en sera que
plus savoureux !!





Son corps était complètement brûlé, comme s’il
avait été… Comme s’il avait été exposé aux feux du soleil. La moindre parcelle
de sa peau était calcinée, sauf le haut de son visage. Je restai perplexe.





Que faire ?





C’est à ce moment là que je perdis connaissance,
mais avant de m’endormir j’entendis une voix sortir de ma bouche avec le même
accent ancien que celui de mon rêve, et celle-ci disait :


«
Tu ne me voleras pas ce cette bouche là idiot… »





Et voila que je me réveille, j’écris ces lignes
rapidement, mais j’entends déjà des bruits de pas dans l’escalier... est ce lui
qui arrive ?...











Je viens de
retrouvé ces pages, sans doute arraché d’un carnet intime pour monstre. Il ce
trouvait sur le corps d’un vampire que je suivais depuis déjà 25 jours, je dois
bien avouer que je n’ai pas du tout compris de quoi il parlait…






Par contre son corps lui est très
éloquent vu qu’il ressemble désormais a celui d’un cadavre en putréfaction sur
lequel on a mangé des bouts… ça en fait
un de moins à éliminer…



Bien que je ne sois pas là pour ça.
Je sens que je suis proche du but, mais il y a quand même pas mal de point
d’interrogations par exemple comment me faire passer pour un mort…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Jeu 20 Nov 2008 - 0:02

"- Tu es en contact avec Le fidèle parmi les
fidèles, celui que le saint esprit a donné a la terre, je sens en temps son
emprise, et nos vieille querelle doivent être reglé, je sais qu’il te manipule
cette idiot a robe pourpre !"

Voilà ce que je pense de cette phrase : si nous même sommes à Végas, pas surprenant qu'on y trouve aussi d'autres traces du rêve de Michael.
Dans cette perspective, je pense que la personne avec qui est en contact notre nouveau né américain est une personne de Constantinople. Le saint esprit ayant trait avec les Obertus & donc le Dracon, Jesus (?) ou Symeon je ne sais plus lequel est son fils. Je seche quant à la suite car je n'était pas membre d'une famille sionne rattachée au Saint Esprit, lui connaitriez vous un ennemis qui aurait peut eter une dent contre les Juifs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Jeu 20 Nov 2008 - 15:17



PETRONIUS / ASSIENOS
Fils de MiKAIL / Mickael
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Ven 21 Nov 2008 - 3:02

les deux hommes pris en photos sont au courant que le chasseur est sur leur piste.
ils se chargent de lui régler son compte en prison & ensuite ils pensent récupèrer le reste des éléments compromettants à son appartement.
Sans compter sur le fait qu'il y a des klampins dans la place & l'opération échoue.
Postulat de leur point de vue :
- les klampins ont mis le chasseur sur notre piste
- les klampins sont au courant du truc qu'on voulait récupérer ds l'antre du chasseur
- les klampins représentent maintenant une menace
- ils faut nous débarrasser des klampins

ça tient pas trop mal la route, reste à savoir pourquoi nous (je) aurions(ai) pu mettre le chasseur sur leur piste....infernalisme ?....s'ils représentent une menace pr notre espèce comme pour les mortels ça pourrait coller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Ven 21 Nov 2008 - 20:14

Je trouve très chaud d'émettre des hypothèses vraiment concrètes sans broder de grosses bêtises...

Je suis globalement d'accord avec la ligne de conduite de Carmen même si je ne suis pas persuadé qu'il faille éliminer les deux gusses sans savoir qui ils sont.

Je rajouterai que le mortel auquel j'ai ôté la guibole oeuvre pour une organisation militaro-religieuse d'orientation chrétienne (le genre d'organisme chrétien que le suicide ne choque pas d'ailleurs). Gageons que ce type ne devait pas être seul dans les rangs et qu'il faut s'attendre à en rencontrer d'autres.

La robe pourpre fait référence à un titre religieux. l'archévêque... ce qui nous ramène au Sabbat... mais qui au Sabbat?

Après j'ai pas franchement d'hypothèse sur le neonate chassé par le chasseur défunt... pas plus que je n'en ai sur son Sire (si c'est lui) ou celui qui a mis fin à son existence... à mon avis, c'est ce personnage le plus important du récit mais qui est-il?

Autre question... c'est quand qu'on dégomme Carmen la Brujah?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Ven 21 Nov 2008 - 22:41

en fait dans mon point, on put remplacer "Klampins" par "Edeniste" ou par "Le groupe d'Anciens nouveaux nés"
(hb)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Dim 23 Nov 2008 - 23:18

Merci bien , j'ai passé une très bonne partie ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 24 Nov 2008 - 19:56

Kathleen
Meredith Brooks


New
York 15 mai 1935


Très chère Carmen,

Je viens de revenir du site d 'ALaca Hoyuk et jai réussi à réunir les documents que tu souhaite. Là, dans un ensemble de treize tombes, est mis au jour un
mobilier funéraire d'une incomparable richesse
: vases, figurines, bijoux et « étendards » de bronze, d'argent
et d'or… Hormis son nom, celui de «
Hatti » conservé par ses successeurs, nous ignorons tout du
peuple qui produit ces chefs-d'œuvre
: les spécialistes se contentent de parler à leur sujet
de «
Pré-Hittites ». Cette culture est
probablement en rapport avec les grandes civilisations de l'Orient. En fait, il
y a très longtemps que la Syrie du nord et la Mésopotamie sont en contact avec
l'Anatolie. Un texte de Tell Mardikh (aujourd'hui Ebla en Syrie) mentionne
Kanesh (l'actuelle Kultepe près de Kaeseri) parmi les sept pays qui sont «
dans la main du roi
d'Ebla
» personnage inconnu
a l
heure actuelle de notre
histoire. Mais ces renseignements sont bien maigres comparés à ceux que
fournissent les centaines de tablettes, les célèbres tablettes cappadociennes,
écrites en akkadien ( je crois que tu m
avais parlé des Akkadiens mais je ne me souviens plus
exactement ce que tu en avais dit) découvertes lors des fouilles de Kultepe.
Elles constituent un ensemble d'archives qui nous apprennent l'existence
d'importantes colonies commerciales assyriennes, installées dans les cités de
Cappadoce du XXe au XVIIIe
siècle avant J.-C.

Il ressort de ces documents que tout au long de cette période, ces marchands
achètent de la laine et d'énormes quantités de cuivre et vendent aux
Cappadociens de l'étain et des tissus fins qu'ils transportent en caravanes de
leur pays, éloigné de plus de 1
500 kilomètres. Ces comptoirs répartis dans une quinzaine
de villes relèvent du «
Karum » de Kanesh, installé dans la ville basse de Kultepe, au
pied du palais du roi. La Cappadoce est à ce moment le théâtre de réalisations
architecturales grandioses, Kanesh par exemple présente alors un noyau urbain d'environ
500 mètres de diamètre renfermant des palais, des temples et des maisons,
lui-même enserré dans une enceinte extérieure de plus de quatre kilomètres. De
la même manière une grande vigueur créatrice se développe dans le domaine des
arts, de la céramique et des métaux. Kanesh est le centre de cette production.
C'est de cette ville que proviennent, en grand nombre, les plus belles pièces
que l'on peut admirer aujourd'hui au musée de Kayseri et surtout au musée
d'Ankara.Je te fais parvenir un document gravée sur une tombe de ce lieu, je n
arrive pas à la traduire
car ces caractères sont vraiment spéciaux, je n
en détermine pas encore lorigine, elle peut très bien venir dune époque peut être même
encore plus lointaine. Voici ce qu
il y a marqué sur la tombe :


Symboles Étranges


Nous louvrirons demain matin et
espérons trouver des reliques très précieuses pour le musé.


Kathleen M.B
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 24 Nov 2008 - 19:58

Clétus de Montjeunier


23
Février 1994



Carmen,


Lorsque tu recevras ce message je serai
sans doute déjà détruit, j'ai pris trop de risque pour toi, Les risques que
j'ai prix ne l'on était pas seulement pour tes beaux yeux mais aussi pour ce
que tu m'as promis. J'ai traversé bien des péripéties au court des siècles avec
toi. Je me rappel parfaitement bien ce soir de février 1848 ou nous avons vu
appareiller le Terreur et l'Herebus en quête des restes de Byelobog.



Oh....Tu pensais retrouver son antre
afin de le Diabler. Rappel toi ce que tu m'a dis ce soir là ‘’ Les hommes
meurt avec le sourire pour peu que tu leurs promettent d’écrire un livre sur
eux racontant leurs haut fait, malheureusement le seul livre qui portera leurs
noms ce sera leurs Epitaphe sur leur pierre tombale ‘’



Cela me fait encore rire, car tu as
tout a fait raison. Et si aujourd'hui je suis à même de risquer ma non vie pour
toi, c'est bien que le jeux en vaille la chandelle. Je suis certain de pouvoir
t'envoyer d'ici peu les résultats de mes recherches. Je suis sur le point
d'aboutir. En effet après être partie et avoir sécurisé le mont, j'ai pris
l'avion pour Istanbul. Je suis avec mon équipe d'archéologue goules et après
m'être présenté et avoir demandé asile au Prince, je suis directement allé
faire les recherches en partant du point que vous m'avez donné dans le
précédent courrier.



Vous allez me dire ‘’ Mais où il y a du danger
?’’



Il y en a, car Je pense être suivi et
je sens de plus en plus la présence de quelqu'un ou quelque chose de puissant.
J'ai tenté en prenant les devant comme vous me l'avez appris de lui tendre un
piège. Celui ci a échoué et un de mes gardes est mort.



Je crois que j'approche du but, j'ai
commencé a partir de Sainte Sophie. Je pense que le chantier passe inaperçue,
mais je n'en suis pas sur. Hier au soir j'ai trouvé la cache que vous cherchiez
temps, enfin je le pense. Moi et mes hommes somme arrivé dans d'anciennes pièces
et sommes actuellement entrain de les explorer. Seul chose me faisant penser
que je suis bien au bon endroit c'est le chevalet, ou ce qu'il en reste, il a
l’air d'avoir brulé il y a des siècles...



J'ai perdu Ernest tout a l’heure, il a
disparu, mais rien ne m'empêchera de vous apporter les réponses que je vous
dois.



Votre fidèle et dévoué serviteur
Clétus.


CLétus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 24 Nov 2008 - 20:00

RACLETTE A FONDUE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 24 Nov 2008 - 20:04

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   Lun 24 Nov 2008 - 20:06



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vampire : Constantinople Kronikles - par Reno
» Seigneur vampire sur base de Sinople
» Vampire en avril
» Je recherche Vampire L'âge des ténèbres
» [Tactica] personnage vampire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
À la Croisée des Fers :: A l'auberge :: Débriefings des parties-
Sauter vers: